ACTUALITé - CULTURE

ATV : liquidation de Wipa avec poursuite d'activité

franceantilles.fr 01.06.2018
Rédaction web

6RÉAGIR

ATV : liquidation de Wipa avec poursuite d'activité

Dans le dossier de la télévision locale privée Antilles Télévision, le tribunal mixte de commerce de Fort-de-France a rendu sa décision ce vendredi matin (1er juin) concernant la société Wipa (la rédaction). Pour les autres sociétés du groupe, il faudra attendre le 19 juin prochain.

Dans le dossier ATV, la société Wipa, qui faisait l'objet d'une procédure de redressement judiciaire distincte, a été liquidée ce vendredi 1er juin par le tribunal mixte de commerce de Fort-de-France. La juridiction a prononcé la poursuite d'activité jusqu'au 18 juin. Wipa, c'est la rédaction de Martinique. Les nouveaux repreneurs ont annoncé leur intention de reprendre 10 des 16 journalistes actuels.
Ce mardi, le tribunal avait renvoyé sa décision au 19 juin prochain concernant la poursuite d'activité de H-Média, qui englobe les quatre autres sociétés de la télévision locale privée placées en redressement judiciaire : HRTV-la Holding-; GMG -la régie-; Papay Prod -la production- et AG DIF -la diffusion-.

6
VOS COMMENTAIRES
  • zakari - 03.06.2018
    @SOS FRANC MACON
    Tient; vous êtes pas assis sur la commode ?
    Petit problème de déchirures hémorroïdaire ?

    Vous qui savez "tout", vous ne savez pas si c'est 500 ou 800 mille euros, bizarre quand même.

    Il y a quelque chose de certains, c'est que vous vous êtes jamais remis de la liquidation (je suppose) de votre business et vous accusez les francs maçons de rapacité et la justice de prévarication.

    Il ne s'agit pas dans mon esprit de prendre des actions mais d'acquérir la totalité de la chaine.

    Retournez faire la chasse aux adeptes de l'œil de la providence au sommet de la pyramide.
  • laverite - 03.06.2018
    A ZAKARI JAUNE ! ! ! L HOMME qui sait rien
    tes tellement bête.; que tu ignore que lors du derniers plan de reprise .. "ILS" les bananiers...ont cotisé et sont monté au capital !!! 500 ou 800 000 euros je crois

    tartuf.. ignoranta ignorantus ignorantum.. ! ! !

    lol et relol

    what else?
  • zakari - 03.06.2018
    @BIGRE
    Si c'était à refaire, je ne pense pas que vos géniteurs auraient refait la même erreur.
    Pour reproduire les mêmes jobardises et malgré les nombreuses remarques, il y a forcement une anomalie génétique.
    L'article parle des déboires d'ATV et vous répondez : "il faut rétablir les travaux forcés en Martinique".
    Quelque soit le sujet, vous suggérez inlassablement de transformer la Martinique en camp Boiro.
  • BIGRE - 02.06.2018
    Appliquons les lois françaises !!!!
    En Martinique il y a trop d'argent public de gaspiller ( des milliards d'euros par an) et comme dans l'ensemble des DOM TOM et la France métropolitaine donc les autorités françaises, la justice française doivent reprendre le contrôle total des finances.
    Il faut sanctionner, condamner toutes les personnes en infractions, tolérance zéro !!!
    Il faut arrêter de suite le laxisme, l'anarchie, la chianli, les fraudeurs, les escrocs, les voleurs, les criminels, les délinquants, les sauvageons, les paresseux, les fainéants etc...
    Vous agissez pour le peuple français et dans le bon sens d'un renouveau.
    Quittons l'Union Européenne de Bruxelles pour stopper l'hémorragie qui coule dans nos veines depuis plus de 60 ans !
  • zakari - 02.06.2018
    ATV suite
    En Métropole, la quasi-totalité des chaines de la TNT appartiennent à des grands groupes comme Bouygues, Bolloré, groupe M6, groupe NRJ ou à l'état.
    Il aurait fallu que ATV appartient à un grand groupe martiniquais pour survivre.
    Mais nous savons déjà l'esclandre que cela provoquera si c'est un groupe béké qui achète cette chaine.
  • zakari - 02.06.2018
    Dans 5 ans rebelotte
    Dans 5 ans ATV sera encore en redressement judiciaire comme il y a 5 ans de cela.
    Le marché publicitaire est trop restreint pour des dépenses de fonctionnements équivalentes à celles qui disposent de plusieurs millions de téléspectateurs.
    Si Martinique 1ère ne disposait pas des subventions de l'état, elle serait dans la même situation financière, voir pire.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION