ACTUALITé - CULTURE

MANIFESTATION - L'éducation par les films

France-Antilles Martinique 29.03.2017

0RÉAGIR

L'éducation par les films
Idriss Gabel, réalisateur de « Snoezelen, un monde en quête de sens » , et Gérard Bouhot, référent des rencontres en Martinique.

Les Ceméa proposent les meilleurs films, courts ou longs-métrages, parmi la sélection de leur 12e Festival européen du film d'éducation. Des rendez-vous grand public ont lieu jusqu'au 1er avril. Et c'est gratuit!

Si au niveau national, les Ceméa (Centres d'entrainement aux méthodes d'éducation active, association de personnes engagées dans des pratiques éducatives, culturelles et sociales nouvelles) proposent la 12e édition, pour la Martinique, ce sera la 4e édition... Gérard Bouhot, référent des rencontres, explique : « Ce festival est un événement culturel et citoyen qui propose des rencontres avec des réalisateurs de fiction ou de documentaires. À travers ces rencontres autour de l'enfance et l'éducation, notre objectif est de lutter contre toutes les discriminations. » Les débats citoyens auront pour thèmes, des problématiques comme : la transmission éducative et culturelle, la non-exclusion des jeunes générations, la médiation culturelle, la parentalité, les adolescents en dérive, la politique de la ville, les mixités ou encore la diversité.
En plus des séances de travail avec les professionnels de l'éducation, quatre rencontres sont proposées gratuitement au grand public (voir le programme en encadré). Notons également les cartes blanches à deux réalisatrices martiniquaises : « Ti Coq » , une fiction de Nadia Charlery et « Kimbidalé - Entière » , un film documentaire d'Emmanuelle Labeau.
« Ti Coq » ne sera projeté, en présence de la réalisatrice, qu'en séance scolaire. Que raconte-t-il ? L'histoire de Josué, un jeune garçon qui vit avec sa grand-mère. Sa maman est de l'autre côté et son absence lui est difficile. Jusqu'au jour où on lui offre Ti coq, un superbe coq de combat... La vie du petit Martiniquais change!
- 4e Rencontres autour du festival européen du film d'éducation par les Ceméa - Gratuit - Contact : 0596.51.57.26.
« Ti Coq » sera uniquement projeté en séance scolaire.
Snoezelen, une méthode novatrice
Le Belge Idriss Gabel présentera son documentaire (52 mn), « Snoezelen, un monde en quête de sens » , le samedi 1er avril. Snoezelen est le nom d'une méthode révolutionnaire pour entrer en communication « en douceur et prenant en compte les cinq sens des patients » , indique le réalisateur. Et de poursuivre : « J'essaye de montrer dans mon documentaire comment les professionnels du soin mettent en pratique cette notion douce dans l'intimité de la relation qu'ils nouent avec des personnes en souffrance, personnes atteintes de handicaps lourds ou de démence. » Idriss Gabel présentera également une valise pédagogique qui permet de développer la méthode novatrice, méthode déjà proposée en Guadeloupe et à la Réunion.
- Samedi 1er avril à 9 heures en présence du réalisateur au centre Victor-Marty, place d'Armes au Lamentin ?> Gratuit - Places limitées à 30 personnes - Inscription obligatoire au 0596.51.57.26.
Au programme
>Mercredi 29 mars à 17 heures à l'Espé (ex-IUFM, route du Phare, Pointe des Nègres, à Fort-de-France) : « Pas comme des loups » de Vincent Pouplard (documentaire - France - 59mn). Gratuit.
Deux frères jumeaux ont connu séparément la captivité, la fuite et les parcours d'insertion et ensemble l'insouciance, la violence, les jugements. Aujourd'hui majeurs, les galères sont persistantes, mais comme ils disent, « le meilleur reste à venir » .
>Jeudi 30 mars à 10 heures au centre culturel Marcé, Belle Etoile, à Saint-Joseph : « Le Bleu, Blanc, Rouge de mes cheveux ? » de Josza Anjembe (fiction - France - 20 mn). Gratuit.
À dix-sept ans, Seyna, une adolescente se passionne pour l'histoire de la France, le pays qui l'a vue naître. Son baccalauréat brillamment obtenu, pourra-t-elle acquérir à sa majorité la nationalité française, malgré l'opposition de son père, d'origine camerounaise ?
>Vendredi 31 mars à 18 h 30 à la MJC de Case-Pilote : « Kimbidalé - Entière » (photo) d'Emmanuelle Labeau (Documentaire - Martinique - 100 mn). Gratuit. En présence de la réalisatrice.
Depuis vingt ans, Madina Aidahis et Halima Issé mènent une lutte acharnée pour mettre fin à la pratique de l'excision et de l'infibulation en pays Afar éthiopien. À partir de 2005, leur combat prend une dimension internationale, soutenu par le mouvement féministe français Femmes Solidaires.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION