14RÉAGIR

ACTUALITé - DIAPORAMAS

Des sargasses lancées à la préfecture, du gaz lacrymogène et des matraques...

Photos : L.S et J-M.E franceantilles.fr 09.06.2018

Le Kolektif matinik pou an lot vizion l'Afrik s'est mobilisé cet après-midi, un peu plus de 15 jours après l'opération symbolique à Génipa, visant à s'emparer de sucre. Aujourd'hui, plus de 70 personnes se sont rendues aux abords de la préfecture pour lancer des sacs de sargasses dans l'enceinte de l'institution. Une manifestation pacifique qui a momentanément dégénéré. 

Partis du jardin Desclieux, ils ont traversé le boulevard du général de Gaulle pour arriver sur la rue de la liberté. La manifestation avait pour but de protester contre le manque de moyens face au danger que représente les sargasses. Mais aussi contre la hausse du prix de l'essence. 
Après qu'ils ont balancé quelques sacs de sargasses dans l'enceinte de la préfecture, la police a installé des barrages dans la rue de l'entrée principale. 
La manifestation se déroulait très calmenent jusqu'à ce que deux manifestants enjambent le mur de la préfecture pour étaler les sargasses et récupérer les sacs. Un geste qui n'était pas prévu par les organisateurs. 
Dès lors tout est allé très vite. Des policiers ont surgi pour les arrêter et d'autres manifestants se sont précipités vers les barrages, pour empêcher l'arrestation de leurs camarades. 
La police a riposté. Manifestant un zèle particulier envers des jeunes femmes, tirant des cheveux, donnant des coups de matraque, et lançant des gaz lacrymogènes. Les journalistes sur place ont aussi été bousculés. Au bout d'un certain temps le calme est revenu, non sans quelques échanges verbaux virulents. Certains policiers n'hésitant pas à faire dans la provocation en pointant notamment de manière ostentatoire un flash ball contre des journalistes ou des manifestants. On se demande vraiment d'où vient le terme gardien de la paix quand on voit ces policiers faire preuve de si peu de sang froid...
Les manifestants ont donc continué leur sitting face aux barrages au son du tambour, attendant la libération de leurs deux camarades interpellés. 

14
VOS COMMENTAIRES
  • lexoa - 10.06.2018
    Arrêtons de pleurnicher!!!!
    Le meilleur spécialiste des affaires martiniquaises c'est le martiniquais!!!!!!!!??Donc assez de palabres inutiles , et armez-vous de vos pelles, fourches, engins, camions, rateaux, huile de coude et n'attendez pas sur les autres.
  • Eric - 10.06.2018
    Le commentaire ironique sur le mot " gardien de la paix" ne me semble pas indispensable car il nuit à la crédibilité en montrant de quel côté penche la sympathie du rédacteur de l'article qui donne son opinion au lieu de relater seulement les faits.
    C'est un grand classique:
    d'un côté "les gentils manifestants" pacifiques et de l'autre "les méchants policiers" belliqueux.
    Mais pensées vont plutôt à ce militaire tué en prenant la place d'un otage à Trèbes il y a quelques semaines plutôt qu'à ces manifestants certes bousculés un peu trop mais pas totalement sans raison....


  • zakari - 10.06.2018
    Et encore
    Pendant qu'ils font le pitre a Fort de France au nom d'une autre vision de l'Afrique, un contingent de joueurs d'origines africaines est en ordre de bataille avec l'équipe de France pour faire l'honneur et la fierté de la France dans moins d'un mois.....Et pendant se temps, 70 Kouillon martiniquais pensent qu'il feront respecter l'Afrique en jetant des algues dans cour de la préfecture.
  • profane - 10.06.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • SN7 - 10.06.2018
    Scandale
    Cet article est militant, critique des autorités, et la lecture est désagréable tant il y a des problèmes d'écriture en français...
    Accepterez vous, mme la journaliste, qu'on s'introduise chez vous? D'autant plus qu'il s'agit d'un lieu sécurisé, et que le plan Vigipirate est toujours activé.
    Je ne commente jamais mais là je suis écoeuré.
    FA veillez à l'impartialité de vos articles, c'est la base.
  • bison - 10.06.2018
    Neutralité bousculée
    Nos journaux écrits et télévisés doivent être factuels et permettre l'éducation, et en faire le relais de mouvement sociaux devient un chemin glissant et dangereux: Quand je lis le journal ou j'écoute les nouvelles: je m'informe.
  • bison - 10.06.2018
    Que de bruit
    L'enceinte de la préfecture, est un lieu public mais avec des heures d'ouverture. La manifestation avait une allure "bon enfant", mais l'intrusion physique en dehors des heures d'ouvertures provoque une réaction de ceux qui sot chargés de surveiller les lieux.
    Qu'ils essaient de récupérer "le sucre" quand Génipa est fermée la réaction sera la même.
    Et puis les Sargasses c'est ta nou, elles viennent des pays frères par l'amazone et le fleuve Congo, donc un remerciement !
  • zakari - 10.06.2018
    Le pouvoir émane du peuple.
    Le pouvoir émane du peuple et le peuple en Martinique c'est 380 000 habitants et non 70 agités en mal de célébrité qui décideront à la place du peuple martiniquais.
    Certains avec le drapeau Rasta, c'est ça l'avenir de la jeunesse martiniquaise ?
    Le pouvoir émane du peuple, si demain les martiniquais votent à 50%+1 pour l'indépendance, ils auront toute légitimité, mais lorsque le peuple a dit NON à 80% à l'autonomie il y a 8 ans de cela, ils doivent respecter le choix du peuple.
    Sinon ce ne sont pas des démocrates et nous risquons le pire avec eux.
    Mettre ce post
  • BIGRE - 10.06.2018
    Nous connaissons tous les maux,les problèmes de la Martinique, des DOM-TOM et de la France à savoir :
    En Martinique tant que la loi française et la réglementation française ne seront pas appliquer par les autorités françaises et locale (élus, parlementaires, dirigeants, responsables, policiers nationaux et municipaux, douaniers et autres). C'est la délinquance,les voyous,les sauvageons,les drogués,les alcoolos,les criminels,les trafiquants,les fraudeurs,les escrocs,les SDF,les vauriens,les paresseux,les fainéants qui l'emportent sur le bon citoyen français.
    Alors vous tous arrêtez votre hypocrisie, votre Semblant,votre inaction, votre blablabla etc...
    Tolérance zéro, condamner, sanctionner, verbaliser, arrêter tous ces milliers de contrevenants qui commettent des milliers d'infractions sous les yeux de la police nationale et municipale sans que les agents n'agissent pas.!!!
    Alors licencions tous ces agents indélicats, supprimons la prime des 40 %a tous les agents de la fonction publique et des agents territoriaux, communaux etc...
    Bon courage.
  • profane - 10.06.2018
    ARF ARF ARF .....100 blagues
    Lorsqu on a un etat minable cooptés, faible et soumis...aux loges, communautés,corporatisme...et qui ne répond pas ou a copté de fait !!! et bien la surenchère fait qu on arrive logiquement à ça...
    AVEC DES INDEPENDANTISTES ET AUTONOMISTES ? mediocre et souvent corrompus;;; installé partout par cooptation , triche et complicité de letat combinard et maitre chanteur... ! ! ! dont sa justice est incapable de regler en son temps un simple delit de favoritisme !!!(green parot) cher a tous nos territoriaux !!!

    ET BIEN VOILA LE RESULTAT ! ! ! la seule question que recherche ce faux gouvernement despotique et coopté en sous main ???

    what else?
12

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION