1RÉAGIR

ACTUALITé - DIAPORAMAS

En images : les 10 derniers Vaval, du Gaulois au Politicien

Texte L.V. / Photos archives France-Antilles franceantilles.fr 11.02.2018

Sa Majesté Vaval 2018 et sa cour s'apprêtent à parader dans les vidés pendant quatre jours. L'occasion de faire une piqûre de rappel des derniers rois, vite adulés... et si vite oubliés... Nos photos jusqu'en 2008.

Kako : « Faire plaisir au peuple martiniquais »
Cette fois c'est Kako (à qui l'on devait déjà l'Arrogant en 2016) qui a « choisi » de s'y coller. Car il utilise une technique, empruntée aux stylistes, qui lui permet de gagner du temps. Expérience particulière, défi artistique, ce personnage de 4,50 m intéresse le plasticien. « Le comité carnaval m'a donné un thème, qui tient en quelques lettres. Et j'ai fait une proposition, qui a été accepté. Cette année, j'ai décidé de faire plaisir au peuple martiniquais ! » (voir aussi son interview vidéo ici). Ce Vaval est donc, selon son auteur, « un peu revendicatif, un peu agressif, avec des problèmes de santé. Ça ne va pas quoi ! ».

Vaval ou bwabwa, il faut choisir !
« On note que le bwabwa a toujours été un personnage, alors que le Vaval peut être une situation », souligne le responsable de la Mission carnaval de la ville de Fort-de-France. « Certaines associations de quartiers continuent à faire le bwabwa. Il n'y a pas d'antinomie entre bwabwa et Vaval. Alors que le bwabwa est souvent l'affaire d'un secteur, d'une commune, le Vaval a une dimension départementale ». Et, désormais... territoriale ?


1
VOS COMMENTAIRES
  • de base - 12.02.2018
    PAR CON SEQUENT
    par conséquent le doigt tu aurais du mettre le pantalon plus bas que le slip et lui enfoncer.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION