ACTUALITé - DIVERS

SAINT-PIERRE - Crues, inondations : les habitants veulent se faire entendre

France-Antilles Martinique 11.10.2017
B. Co.

1RÉAGIR

Crues, inondations : les habitants veulent se faire entendre
Des représentants des autres communes du Nord-Caraïbe ont apporté leur soutien à la ville de Saint-Pierre.

Une rencontre s'est tenue cette semaine à l'hôtel de ville en présence de la population et de plusieurs représentants des communes du Nord-Caraïbe, afin de faire le point sur les derniers dégâts engendrés par les intempéries et la crue de la rivière. Il a été convenu de la formation d'un collectif intercommunal.

En présence de la population venue en nombre, de Marcellin Nadeau, maire du Prêcheur, des représentants du Carbet, de Case-Pilote, du représentant de Cap Nord et du Carbet, Norbert Monstin, de la suppléante du député Bruno Nestor Azérot, Manuela Mondésir, et le soutien des autres maires de la côte caraïbe, le maire Christian Rapha a exposé les difficultés de Saint-Pierre face aux intempéries et l'impasse dans laquelle se trouve la ville. Les pluies de dimanche dernier ont démontré une nouvelle fois l'urgence de la situation. En 10 minutes, les usagers ont eu des difficultés sur la route de la Galère qui a été inondée, rendant la circulation compliquée.
RECHERCHE DE FONDS SPÉCIAUX
Le maire a fait part de son action auprès des autorités et donné les conclusions du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), et du bureau d'études concernant l'affaissement de la rue de la Vieille Halle. Pour l'accompagner, la préfecture s'est mobilisée dans la recherche de fonds spéciaux. Christian Rapha a précisé être en contact avec le président du Conseil exécutif de la Collectivité Territoriale pour trouver des fonds et bénéficier de l'aide des services techniques de la CTM, concernant l'utilisation des « furets » permettant de déboucher les principales canalisations. Le maire a aussi remercié les pompiers pour leurs actions dans la ville et auprès de la population. Le représentant de Cap Nord a également confirmé le soutien financier de la communauté d'agglomération concernant le nettoiement de la ville.
La population est déterminée à mener toute action visant à améliorer sa sécurité.
DEMANDE D'AUDIENCE AU PRÉSIDENT DE L'EXÉCUTIF
En concertation avec la population présente, une nouvelle demande d'audience au président de l'exécutif de la CTM a été faite. Les habitants, qui ont manifesté avec vigueur leur volonté d'avoir des réponses immédiates, se sont dit prêts à toute action pouvant apporter des solutions au franchissement de la rivière des Pères et à la sécurisation de la RD10 jusqu'au Prêcheur. Pour le maire Marcellin Nadeau, cette route est stratégique pour toute une partie de la population. Selon ce dernier, tous les maires doivent faire bloc face aux autorités de tutelles. Un comité spécial sera mis en place rapidement, il pourra agir avec le collectif de la rivière des Pères pour organiser les actions à mener et se faire entendre.
Le samedi 30 septembre, en moins de deux heures, la ville de Saint-Pierre a été inondée par la crue de la Roxelane. Un problème récurrent à Saint-Pierre.
Réfection de la rue de la Vieille Halle
Suite aux pluies diluviennes et la crue du samedi 30 septembre, une partie de la chaussée s'est effondrée le mercredi 4 octobre, rue de la Vieille Halle. Espace piéton à l'origine, la rue de la Vieille Halle est devenue au cours des années 1970 une voie stratégique pour toute une économie. C'est par cette voie que les poids lourds peuvent accéder aux carrières qui fournissent la majorité des matériaux de construction pour la Martinique, et le transport de tout autre produit. Elle a été remblayée à l'époque par la DDE avec du sable pour en faire une connexion entre les deux ponts. Il fallait raccorder la nationale 2, à savoir la rue Victor-Hugo, au niveau du pont de pierre, au nouveau pont de franchissement de la Roxelane sur la D10 et libérer le pont Roche de la circulation des camions. Actuellement, l'effondrement s'étend en surface sur 5m de long, 2,5 m de large et 1,6 m de profondeur. L'extension souterraine visible est de 15 m. La route est sous-cavée sur une dizaine de mètres. Coût de la réfection de la rue de la Vieille Halle : 92 391 euros TTC.
Les maires réclament une table ronde
Hier, lors d'une conférence de presse, les maires du Nord-Caraïbe se sont engagés à soutenir la ville de Saint-Pierre.
Hier, lors d'une conférence de presse, les maires présents ont réclamé à l'unanimité ce qui est dû pour leur population. Cela passe par un certain nombre de doléances qui seront listées de manière précise. Il a été demandé que la CTM clarifie sa position, notamment sur le franchissement de la rivière des Pères, la réparation de la rue de la Vieille Halle, et sur d'autres problématiques urgentes. « Il faut que les responsables s'assoient avec nous autour d'une table, ont-ils déclaré, pour définir ensemble les solutions aux problèmes posés » . Sous l'impulsion du maire du Prêcheur, les maires se sont engagés à soutenir la ville de Saint-Pierre par le prêt de matériel et de personnel pour activer le déblaiement de la ville d'art et d'histoire.
La population et les élus ont pris l'engagement de se revoir d'ici 48 heures pour donner suite à leur demande.
1
VOS COMMENTAIRES
  • BIGRE - 12.10.2017
    Le seule solution à faire c'est que les élus,les responsables,les salariés de la commune, les chômeurs les RSA,les RMISTES et autres tous au boulot obligatoire qui sont déjà payés ne rien faire.!!
    Oui le travail ne se fera pas tout seul.!
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION