ACTUALITé - DIVERS

PRÊCHEUR - Une roche de 340 tonnes pulvérisée

France-Antilles Martinique 10.03.2018
G.M.

4RÉAGIR

Une roche de 340 tonnes pulvérisée
Le marteau a excercé une poussée de 10 tonnes pour venir à bout de ce mastodonte.

Une roche tombée dans la rivière depuis le lahar de 2010, inquiétait la population, compte tenu de la reprise du phénomène. Hier, mandatée par la collectivité territoriale de Martinique, l'entreprise CTA a commencé à la détruire à l'aide d'un engin hydraulique.

La Collectivité Territoriale de Martinique a choisi l'utilisation d'un brise roche hydraulique (BRH) pour élimer la grosse roche posée dans le lit de la rivière, à environ 1km du pont du Prêcheur. C'est ce moyen qui a été privilégié plutôt qu'une explosion qui demandait des autorisations spéciales, et des forages dans ce bloc de 4 mètres.
Hier, aux alentours de 14 heures, la roche a été en partie fragmentée par les techniciens de l'entreprise CTA qui a le marché du curage de la rivière. La tâche devra prendre encore un ou deux jours pour transformer ces 340 tonnes de roche en cailloux.
Les Préchotains sont venus assister à la fragmentation de cette roche qui suscitait tant d'inquiétude.
Avant de s'attaquer à la roche, les techniciens de CTA ont dû ajuster le marteau hydraulique.
ILS ONT DIT
Henri Elisabeth-Marie-Françoise, riverain
On ne pensait pas que les choses auraient été si difficiles pour casser cette roche. Les riverains n'étaient pas rassurés, car en cas de nouveau lahar, cette grosse roche aurait pu tomber vers le bourg.
Thierry Edmond, directeur adjoint des services techniques de la CTM
La Collectivité Territoriale de Martinique n'a pas opté pour le pétardage du fait qu'à quelques mètres de la roche il y a une falaise qui n'est pas trop stable. Nous avons opté pour un BRH (Brise Roches Hydraulique), pour casser la roche avec un marteau qui a une poussé de10 tonnes, actionnée par un engin de 30 tonnes. En cassant cette roche ce sont près 153 m3 de cailloux que nous aurons à évacuer.
4
VOS COMMENTAIRES
  • bison - 12.03.2018
    Evaluation à la louche
    J'aime beaucoup le poids calculé et le volume des cailloux après, c'est le rêve de tout artisan qui fait un devis!
  • mode - 11.03.2018
    heureusement que les Prêchotains s étaient mobilisés .
    une membre du conseil municipal était assise en plénière ce jour. Y pa bougé.
    L histoire retiendra.
    Je rappelle qu' il s agit d un risque naturel ce qui se passe au Prêcheur.
    Honte à ceux qui insultent les Prêchotains ! que feront ils si un jour il y a un fort seisme en Martinique ?
  • DAMBRUN - 10.03.2018
    Une proposition.
    Suggérons à la C.T.M. d'utiliser le même procédé pour faire péter la dette et les déficits. On peut toujours espérer des miracles...non ?
  • mouche Corbillard - 10.03.2018
    En mode : Taquin
    Donc si je comprends bien, c'est une GROSSE roche volcanique à laissé ses enfants petits cailloux à sa maman la Montagne pour aller pété des « bombes volcaniques »  avec cet engin hydraulique ?

    Encore une histoire qui se répète :-)

    Je propose d'écrire le prénom de la demoiselle en question sur cette roche.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION