ACTUALITé - ÉCONOMIE

GRAND-RIVIÈRE - Distribution d'eau potable, ça s'en va et ça revient...

France-Antilles Martinique 07.03.2018
B-R.T.

0RÉAGIR

Distribution d'eau potable, ça s'en va et ça revient...
C'est à la Maison de l'amitié que sont entreposées les palettes d'eau de source. Élus et personnel communal sont chargés de les donner régulièrement à la population.

Les Riverains peinent encore à avoir correctement de l'eau dans les éviers et lavabos de leurs maisons et cela malgré les efforts des pouvoirs publics et des acteurs concernés par le sujet.

« L'eau arrive de manière sporadique, aléatoire et irrégulière. Parfois ce sont trois ou quatre jours de privation totale d'eau au robinet qui ennuient la population. En deux semaines, cela c'est produit deux fois » , explique Pierre Elisée, adjoint au maire.
Le problème est toujours causé par les pluies se déversant sur la montagne qui, en filtrant les divers éboulis, troublent l'eau de la rivière. Lorsque celle-ci est trop chargée en sédiments, un système ferme automatiquement les vannes d'alimentation des deux réservoirs, l'un positionné au quartier Beauséjour, l'autre à l'entrée de la commune. Et cette situation dure depuis presque le début de l'année.
Une citerne appartenant à la distillerie de Macouba apporte le précieux liquide dans les réservoirs, par trois ou cinq rotations quotidiennes depuis déjà deux semaines. « Une gracieuseté providentielle et indispensable en attendant que le problème soit solutionné par des actions pérennes » , commente l'adjoint au maire.
Une seconde citerne renforce le dispositif, mais ce n'est pas suffisant pour les administrés. « Malgré la mise en garde de la SMDS (Société martiniquaise de distribution et de services), qui demande par texto à la population de limiter sa consommation d'eau lorsque celle-ci est de nouveau disponible, les administrés puisent beaucoup trop d'eau, affaiblissant la quantité disponible dans les réservoirs. Et l'eau apportée par les citernes n'est alors pas suffisante, pour tout le monde » , indique encore Pierre Elisée.
Dimanche matin, une camionnette chargée de packs d'eau a fait le tour de la commune, durant deux heures, pour distribuer directement l'eau aux habitants, à leur domicile.
Il faut que le taux de turbidité soit inférieur à 4 pour que le système de remplissage des réservoirs fonctionne. Au-delà de ce chiffre, le système se coupe automatiquement.
SIX CITERNES DANS LA COMMUNE
Parallèlement à ce dispositif, six autres citernes fixes, quatre de 2 500 litres et deux de 800 litres dépannent provisoirement des Riverains. Elles sont situées en divers lieux de la commune. Lorsque leur remplissage s'impose, ce sont les sapeurs-pompiers qui sont mis à contribution.
Karine Charpentier, gérante de l'hôtel-restaurant Chez Tante Arlet te, a obtenu des pouvoirs publics qu'une citerne soit installée près de son établissement, ce qui évite à son personnel d'aller chercher de l'eau dans une citerne placée sur le front de mer. Un précieux gain de temps pour la commerçante.
La municipalité poursuit en outre sa distribution de packs d'eau de source à la population : un pack de six bouteilles par habitant, renouvelé à chaque demande. Élus et personnel communal sont les garants de cette distribution et veillent à ce que personne ne manque de rien.
« À la sortie de la messe, dimanche matin, nous avons distribué à la population plusieurs centaines de packs d'eau de source. Et il en va de ce rituel, presque tous les jours » , conclut Pierre Elisée.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION