ACTUALITé - ÉCONOMIE

COMMERCE - L'amour, le business du coeur

France-Antilles Martinique 14.02.2017
B.Dls

0RÉAGIR

L'amour, le business du coeur

Le marché de l'amour est un secteur économique vaste et diversifié. De nombreuses entreprises se lancent avec succès. C'est le cas de Frédérique Auguste-Bedot avec Antjè Koko qui s'est tournée vers les couples et aussi les célibataires.

Seuls ou en couple, la Saint-Valentin concerne tout le monde : ceux qui cherchent l'âme soeur comme ceux qui l'ont déjà trouvé. Dans le secteur de l'amour, les entreprises qui s'occupent des célibataires ne sont pas légion. Pour Frédérique Auguste-Bedot qui a créé son entreprise Antjè Koko il y a un an, c'est une période très active. « La demande est très forte et c'est l'occasion de proposer des produits innovants et intéressants » . Le marché n'étant, pour l'instant, pas trop concurrentiel, la jeune femme a pu rapidement se faire une place de choix en six mois d'activité.
Rien ne prédestinait cette Martiniquaise à être une des références sur le marché de l'amour. L'idée a germé il y a cinq ans. À l'époque, elle était responsable dans le bâtiment. « Cela n'avait rien à voir avec ma nouvelle activité. Mais j'aime rencontrer les gens. Je suis un peu comme l'assistante de Cupidon » , ironise-t-elle. Frédérique décide de tout plaquer pour se consacrer à son nouveau projet.
Elle est accompagnée par des organismes de financement comme la Safie (Société d'accompagnement et de financement des entreprises). La jeune femme a également pu compter sur l'aide de Martinique Pionnières, séduite par son projet innovant. Tous ses acteurs l'ont aidé à créer et développer son entreprise en toute sécurité.
UN COEUR DE CIBLE EN MANQUE D'HOMMES
Au départ, la jeune chef d'entreprise s'est occupée des couples. « J'avais pensé à eux et à leur routine quotidienne. Je voulais leur proposer des produits pour agrémenter la vie de tous les jours ou pour un événement particulier (anniversaire, demande de mariage ou encore simple soirée romantique). Mais, peu à peu, elle s'est tournée aussi vers les célibataires. « C'est un secteur très dynamique. Les gens sont demandeurs » , précise-t-elle.
Les femmes adhèrent plus facilement que les hommes. « Dire qu'une femme est célibataire, c'est plus que commun, ça n'étonne personne. Alors que dire qu'un homme est célibataire, on pense qu'il a forcément un problème » , continue-t-elle.
Sa clientèle a une moyenne d'âge située entre 30 et 45 ans.
Elle organise des afterworks dans lesquels tout ce beau monde se rencontre. Des groupes de 30 à 50 personnes. Parfois, ces moments sont agrémentés de mini-conférences sur un thème précis (la séduction, la présentation, etc).
En ce 14 février, il n'est pas trop tard pour les retardataires, celles et ceux qui sont en panne d'imagination, peuvent demander conseil à Frédérique et profiter de ses cadeaux pour une Saint-Valentin réussie.
- Pour plus d'informations : Antjè Koko (Facebook) Contacts : 0696.01.66.01 - antjekoko.com
Frédérique Auguste-Bedot la créatrice de l'entreprise Antjè Koko
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION