ACTUALITé - ÉCONOMIE

STATISTIQUES - Les bons chiffres de l'hôtellerie au premier trimestre

France-Antilles Martinique 07.09.2018

4RÉAGIR

Les bons chiffres de l'hôtellerie au premier trimestre
En début d'année, les hôtels ont enregistré des taux d'occupation de près de 80%.

Sur les trois premiers mois, la fréquentation des hôtels en Martinique a progressé de 8% par rapport à la même période, en 2017. Avec des taux d'occupation proches de 80%, c'est l'ensemble des établissements qui a enregistré de bons chiffres.

Les hôteliers ont de quoi rester confiants. L'Insee, dans son enquête de fréquentation au premier trimestre, vient de révéler les bons chiffres qu'ont enregistré les établissements de la place au premier trimestre 2018. Le nombre de nuitées enregistrées a ainsi progressé de 8% sur les trois premiers mois, par rapport à la même période, en 2017. Toujours selon l'institut de statistiques, cette hausse repose uniquement sur l'affluence française. Le nombre de touristes en provenance de l'Hexagone a ainsi progressé de 12% alors même que la clientèle étrangère a reculé de 11%. Dans la droite ligne de cette tendance, le nombre de passagers à l'aéroport a progressé, lui, de 1,4% sur la période.
L'EFFET « NOUVELLES LIGNES »
Dans ce constat global, à noter également les performances du secteur en termes de taux d'occupation que l'Insee a établi à 81,8% au premier trimestre. Par rapport à 2017, la progression reste à première vue faible, à 1%, mais cela s'explique « en partie par une augmentation du nombre de chambres offertes (+ 8%) comparable à celle du nombre de chambres occupées (+ 9%) » , analyse l'étude. Ces bons résultats du premier trimestre ont plusieurs explications. Et notamment, les nouveautés aériennes dont on bénéficiait la Martinique, comme la Guadeloupe. Depuis janvier, les deux îles sont en effet de plus en plus accessibles de France, avec de nouvelles rotations au départ de six villes de province (Bordeaux, Lille, Toulouse, Nantes, Marseille et Lyon), d'Europe comme des États-Unis. Enfin, les hôteliers tirent parti d'une baisse des charges d'exploitation et de l'amélioration de la trésorerie.
CHIFFRE 91%
Les établissements classés 3, 4 et 5 étoiles représentent 91% de l'offre hôtelière martiniquaise.
Le haut de gamme séduit
Les hôtels classés haute et moyenne gammes surent tout particulièrement sur l'embellie. Les structures de 3 étoiles, prisées des Français, ont vu leur nombre de nuitées progresser de 19%. Les hôtels classés haut et très haut de gamme (4 et 5 étoiles), ont attiré aussi bien la clientèle française que la clientèle étrangère. Le nombre des nuitées étrangères a bondi de 58% et celui des nuitées françaises a progressé de 31%.
En revanche, les touristes français et étrangers ont boudé les hôtels de une et deux étoiles. Les nuitées y ont chuté respectivement de 17% et 11%.
4
VOS COMMENTAIRES
  • BIGRE - 10.09.2018
    undefined
    Déjà pour faire revenir les touristes il y a des gros travaux à faire sur plusieurs façon de vivre en société en 2018 :Arrêtons de vivre avec le mauvais passé, apprendre le respect de l'être humain, arrêter d'être raciste et xénophobe, respecter les lois et les règlements, respecter la nature, arrêter de se comporter comme des fainéants, comme des voyous pour certain, que tout le monde paye ses impôts, ses taxes, ses consommationsde la vie courante, il faut diviser les prix par deux dans le secteur de l'hôtellerie, la restauration, les activités de loisirs etc... Etre aimable, accueillant, dévoué !!!!Grâce à l'action de ces mesures mentionnées les touristes reviendront en Martinique.Alors martiniquais mettez vous au boulot et arrêter pour certains de faire semblant de t...!!!!
  • laverite - 09.09.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • zakari - 08.09.2018
    Laverite
    "Rendez nous nos tunes" de quelles tunes vous parlez puisque vous touchez la COTOREP pour délire de persécutions des adeptes de l'œil de la providence. Retournez vous assoir sur votre commode c'est ce que vous faites le mieux..
  • laverite - 08.09.2018
    SUPER ! ! ! !
    ...comme ça devrait être après un redressement judiciaire AVEC ABANDON DE DETTES SOCIALES ET FISCALS / retour a meilleur fortune.. ! ! !

    et bien les hôteliers devraient nous restituer au reste de l économie étranglée;;;les subventions et des différents abandon que l état et ses services ont acceptés...EN FAISANT PORTER ARBITRAIREMENT ET CALANIQUEMENT LA CHARGE PAR TOUS LES AUTRES CONS
    TRIBUTEURS!!!

    meilleurs fortunes ? rendez nous nos tunes !!! cqfd

    what else?
  • zakari - 07.09.2018
    Très bien
    Il est vrai que depuis quelques années il n'y a plus de grèves dans les hôtels.
    Les fermetures en cascade des années 2000 ont fait prendre conscience aux employés du secteur que la Martinique n'était pas la seule destination ou il y avait du soleil et du sable blanc, contrairement la propagande syndicale officielle.
    Les syndicats n'appellent plus à la mobilisation parce qu'ils savent qu'ils ne trouveront plus grand monde pour suivre.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION