ACTUALITé - ÉCONOMIE

ROBERT - Les impôts vont augmenter!

France-Antilles Martinique 14.04.2018
M.-A. A.

6RÉAGIR

Les impôts vont augmenter!
Jeudi soir le conseil municipal de la ville du Robert s'est réuni pour notamment voter le budget de l'année 2018.

Le conseil municipal de la ville du Robert vient d'adopter son budget primitif pour l'année 2018. Il a fallu prendre des décisions impopulaires pour trouver l'argent. Afin de poursuivre les actions programmées et rendre un budget en équilibre, les Robertins devront mettre la main à la poche.

Depuis 3 années successives, la section fonctionnement du budget de la ville du Robert se clôture en déficit. Il a été de l'ordre de 520 000 Euros en 2015, 600 000 en 2016 puis de 313 000 l'an dernier ; ce qui entraîne de grosses difficultés dans le fonctionnement de la collectivité communale. « La ville n'échappe pas à la conjoncture car le tissu économique est en difficulté ; ce qui se traduit par la disparition d'entreprises. La ville du Robert a joué le rôle d'amortisseur social en embauchant beaucoup de monde, notamment par le biais des différents dispositifs d'emplois aidés » , a expliqué le maire, Alfred Monthieux, qui reconnaît les difficultés rencontrées par la ville. « L'État a pris de nouvelles dispositions ainsi que d'autres orientations en matière d'insertion et cela pèse de plus en plus au niveau des finances de la ville. Nous avons perdu 1 million d'euros de dotation de l'État, ce qui crée des difficultés pour équilibrer les recettes et satisfaire la population » , a-t-il poursuivi. L'équipe municipale avoue avoir éprouvé de grosses difficultés afin de boucler l'actuel budget.
SE SERRER LA CEINTURE
En effet, ce sont environ 4 millions d'euros qu'il va falloir trouver. En réalité, 67,12% des charges de fonctionnement sont consacrées aux charges de personnel, selon le directeur général des services.
Des engagements ont été pris par le conseil municipal comme la chasse au gaspillage en matière de consommation d'eau ou d'électricité. On parle de réduire le temps d'utilisation de l'électricité dans les bâtiments publics, l'éclairage des plateaux sportifs ou autres aires de jeux, en diminuant les plages horaires d'utilisation ; la consommation de carburant par une utilisation plus rationnelle du parc automobile est actée ; il y aura moins d'achats de consommables informatiques et les subventions aux associations vont être diminuées. Mais il a fallu s'attaquer au poste de dépense le plus important : les charges de personnel. Il est donc proposé une diminution du nombre d'emplois aidés, le gel des avancements ou de surseoir les formations non obligatoires. Côté recettes, les élus ont décidé de procéder à une augmentation significative des impôts locaux comme suit : passer de 19,33% à 28,02 pour la taxe d'habitation, de 30,10% à 43,64 pour le foncier bâti et de 22,87% à 33,17 pour le foncier non bâti. Ce relèvement des taux des impôts aura pour conséquences de générer 12 millions d'euros de recettes qui viendront en grande partie partie boucler le budget. Les discussions ont été vives entre l'opposition et la majorité.
L'OPPOSITION MITIGÉE
Finalement le principe d'une augmentation des impôts proposé par la majorité a été adopté mais avec un taux revu à la baisse (lire plus bas). Le budget a été adopté, par 3 voix contre et une abstention. L'opposition a beaucoup critiqué cette décision : « Le mammouth est trop lourd, le taux d'imposition va fragiliser les personnes âgées car vous avez oublié la composition du tissu social de la commune. Le centre-bourg est mourant et le transport inexistant. Vous allez faire fuir les investisseurs » , a déclaré Sylvain Hoche de l'opposition. Un autre opposant, Jiovanny William, qui s'est abstenu lors du vote du budget, s'est interrogé sur la vision à moyen et à long terme de l'équipe en place. Il a proposé des pistes comme la mutualisation de certains moyens et donc les dépenses qui y sont liées, avec d'autres communes. Il s'est interrogé sur les taxes récupérées par Cap Nord. Par ailleurs, il propose de diminuer très fortement le budget consacré aux fêtes et cérémonies. Il pense que la municipalité a fait des efforts mais qu'elle n'est pas allée assez loin.
- Nouveaux taux d'imposition :
- taxe d'habitation : 23,67% (ancien taux : 19,33%) ; soit +4,34%
- foncier bâti : 36,68% (ancien taux : 30,10%) ; soit +6,50%
- foncier non bâti : 28,02% (ancien taux : 22,87%) ; soit +5,15%
6
VOS COMMENTAIRES
  • BIGRE - 18.04.2018
    Vous les élus, vous les maires vous devez faire :
    -obliger votre personnel communal à travailler.
    -Obliger les 60000 personnes qui sont déjà rémunérés par le RSA,le RMI à faire des travaux d'intérêt général pour leurs communes respectives.
    -Obliger tous les citoyens martiniquais à s'acquitter des impôts,des taxes locales, à payer les frais,les factures et non plus les couillons des français !!!
    ---Les communes doivent réduire leurs frais de fonctionnement ( en personnel communal).
    ---il faut supprimer la prime des 40 % à tous ces agents de la fonction publique qui font semblant de travailler.!!!
    ---Les communes doivent arrêter de gaspiller l'argent public des français.
    ---Les communes doivent réduire le gaspillage des matières premières (Électricité, eau, gaz, bois, plastiques, téléphone, nourriture etc..)!!!
  • bison - 17.04.2018
    C'est après qu'il faut voir
    L'impôt est réparti sur ceux qui payent, et dans l'assiette fiscale, il y a le fromage électorale. La justice sociale est de demander à ceux qui payent de continuer l'effort, quitte un jour à mourir de faim. Etre citoyen c'est payé son impôt, à son juste niveau, c'est une contribution et non une peine!
  • laverite - 16.04.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • laverite - 16.04.2018
    TOUJOURS 2 SOLUTIONS AU BUDGET
    Soit diminuer les frais de fonctionnement et les équipes pléthoriques de z'inutiles glandouillos...!!!

    soit de rajouter de l impôt à l impôt !!!! sachant que lorsqu on plante un impôt, il y pousse toujours un fonctionnaire a 40% et le reset...

    ... mais les travailleurs et retraité et assistés ne peuvent plus suivre...SAUF A FAIRE DES CHEQUE DE REMBOURSEMENT !!! comme la csg, l eau,edf, impôt sur le revenu

    ainsi.. y a plus que ceux a qui on veux faire payer qui casque ...fini l égalité devant l impôt

    LIBERTE ????? egalite ???????? fraternité..........

    what else?
  • augrain972 - 15.04.2018
    bravoooo
    Merci M. le maire. Habitant la commune du Robert, depuis des années je vois commment nous sommes abandonnés. Les quartiers sont sales et mal entretenus et cela fait mal de voir qu'à côté de cela vous dépensez des milliers de sous pour des arrivées de tour de yoles et carnaval. C'est toujours les mêmes qui sont purgés... Bravo M. le Maire... Depuis deux ans, des lampadaires sont en train de pendre dans le vide après le passage d'une tempête. Vos services alertés ne font RIEN. C'est sans parler des nids de poule sur les route de campagne. C toujours le même ciména. Augmentez les impots et faites du vents... Bravooooo
  • Eric - 15.04.2018
    La part communale de la taxe d'habitation va augmenter de + 4,34 % selon la décision prise en passant de 19,33% à 23,67%.
    C'est une présentation exacte (différence entre deux chiffres) mais trompeuse car le taux d'appel (donc la somme réelle à payer) augmentera de +22,4% (4,34% rapporté à 19,33%). En espérant que la base sur laquelle s'appliquera ce nouveau taux n'augmente pas non plus....
    Exemple: 100 euros deviendront 122 et non 104 euros
    J'espère me tromper et merci de me corriger si je me trompe.
  • BIGRE - 14.04.2018
    Que tout le monde paye ses impôts et on évitera d'augmenter les futurs impôts !!!
    Messages à tous les maires des communes de la Martinique :
    Vous n'avez pas besoin d'augmenter les impôts et les taxes locales dans vos communes respectives.
    Il suffit que vous fassiez vos devoirs et fonctions d'élus pour la République française.
    Oui obligeons à tous citoyens martiniquais ( pauvres, riches, salariés, chômeurs, délinquants etc...) à payer tous les impôts et les taxes locales de leurs communes respectives.
    Arrêtons de ponctionner les bons citoyens français à payer pour les mauvais citoyens martiniquais !!!!
    En Martinique il faut rétablir la justice française.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION