ACTUALITé - ÉCONOMIE

RMC et « Radio Brunet » parlent des « bus fantômes » du TCSP

franceantilles.fr 24.08.2018
Vidéo RMC / BFM TV

11RÉAGIR

RMC et « Radio Brunet » parlent des « bus fantômes » du TCSP

Dans son émission de ce jeudi (23 août) sur RMC/BFMT TV, le journaliste Éric Brunet, habitué à évoquer les dépenses publiques sur l'ensemble du territoire, revient cette fois-ci sur les bus du Transport en Commun en Site Propre (TCSP) et se demande « pourquoi ils ont mis deux ans à rouler », alors que 400 millions d'euros d'argent public ont été dépensés.

Même à 8000 kilomètres, nos Bus à Haut Niveau de Service (BHNS), enfin lancés 23 ans après le début de ce projet, continuent d'alimenter les discussions des médias nationaux, après plusieurs articles déjà parus dans Le Canard Enchaîné.
« Pourquoi, après 400 millions d'euros d'investissements, le nouveau bus de Martinique a mis deux ans à se lancer ? ». Voila la question posée, ce jeudi 23 août, par Éric Brunet et Rémy Barret, lors de de l'émission « Radio Brunet » sur RMC / BFM TV. S'ils ont repris le terme de « bus fantômes », les deux journalistes ont toutefois précisé qu'ils ne le sont plus depuis le 13 août.

11
VOS COMMENTAIRES
  • zakari - 25.08.2018
    Mais aussi
    Il ne faut pas oublier également que, il y a aussi eu l'affaire du lycée Schœlcher et toujours à cause de cette rivalité puérile entre les leaders du MIM et du PPM.
  • zakari - 25.08.2018
    Bravo !!!!
    Si après cette épisode du TCSP, les martiniquais continuent à voter pour le MIM ou le PPM, c'est que la Martinique est frapper d'une terrible malédiction Divine.
    Un peu comme on dit (à tort ou à raison) pour Haïti.
  • de base - 25.08.2018
    ALFRED MARIE-JEANNE
    toujours ce nom qui agace, pauvre martiniquais, ils votent comme en haïti.
  • DAMBRUN - 25.08.2018
    les risques d'écher
    Causes d'échec : des bus trop longs qui auront des problèmes pour circuler dans Fort de France. Trop de places debout et pas assez de places assises. De mauvaises connexions entre les taxicos et les bus ordinaires. Des voies trop étroites d'où des difficultés en cas de panne ou d'incident. Des bus climatisés, a priori confortables mais obligeant à une maintenance problématique et coûteuses. Des bus qui ont vieilli avant même d'avoir été utilisés ! Un tracé discutable, qui va prendre un bus pour aller de l'aéroport au centre ville ? les personnels de l'aéroport sans doute, mais les passagers qui arrivent ne vont pas à Fort de France centre, ils vont dans les banlieues ou plus souvent dans les communes. Enfin, il n'y a pas assez de parkings proches des stations du T.C.S.P. et les prix de stationnement sont trop élevés. Et, cerise sur le gâteau, les Martiniquais adorent leurs voitures ! Il eût fallu faire un transport collectif plus modeste et le faire...quinze ans plus tôt ! Bon, mais on a le droit de rêver où de prier le ciel pour que le T.C.S.P. ne devienne pas un échec retentissant dont on parlera tant que l'image de la Martinique en sera dégradée.
  • alix - 25.08.2018
    Womanikou a bien résumé le problème !
    J'ajouterai que l'incompétence -voire la bêtise - n'est pas QUE pour le TCSP !
    Et nous serions encore plus bêtes, incompétents.... et masochistes de replacer ces gens au pouvoir !
  • bison - 25.08.2018
    Les impôts
    @ mode : peu de Martiniquais payent des impôts, et c'est pourquoi ils n'ont pas la force de crier, ils sont écrasés par le poids de toutes ces dépenses en folie!
  • bison - 25.08.2018
    J'ai du mal comprendre
    J'ai honte de cette situation ubuesque, qui cible notre Martinique et nos dirigeants.
  • Womanikou972 - 25.08.2018
    Parce que les gens chargés du dossier sont des incompétents notoires qui eux possèdent une voiture avec chauffeur pour certains et qu'ils étaient plus occupés à se battre entre eux plutôt que de s'occuper du bas peuple qui prend le bus. Tout ça pour ça!Je vais moins mal dormir maintenant que je sais que tous les impôts et taxes que l'on paye servent enfin à quelque chose.
  • DAMBRUN - 24.08.2018
    l'affaire est dans le sac !
    Bon, il y a eu en Martinique une belle gabegie financière autour du T.C.S.P. Si ce n'était "que" cela, on se dirait que ce n'est qu'une péripétie médiatique qui sera vite oubliée. On nous dit que le T.C.S.P. est désormais opérationnel…
    Il serait prudent d'attendre un peu pour voir s'il fonctionne à plein et correctement. A supposer que ce bonheur arrive, il faudra encore faire fonctionner le système dans des conditions financières acceptables. Il faut pour cela des coûts de fonctionnement supportable et que le nombre de passager soit suffisant. Il est souhaitable que France Antilles fasse dans les périodes qui viennent beaucoup de reportages sur ces sujets ! Souhaitons que les roues du T.C.S.P. tournent et tournent bien ! On peut toujours rêver.
  • laverite - 24.08.2018
    ARF ARF ARF .....100 blagues
    Et RMC ne se demande pas pourquoi le gouvernement et sa justice...ont tant traînés la patte...pour juger le délit de favoritisme en famille...des gens cité dans ce reportage ???

    car jugé en temps et heures....ça n aurait pas duré 2 ans !!! et ca aurait coûté bien moins cher a la collectivité...

    L ETAT ET LA RIPOUBLIK AVEC SON CHANTAGE SUR LES MARIONNETTES INSTALLÉES PAR EUX MEME OU LA LOGE ; sont les seuls responsables du grand bordel ambiants a tous les étages...

    ....loi et justice nul part.. bordel partout ...ET PAS BESOIN D ETRE GREEN PAROT pour le déclarer...juste du bon sens et de l evidence..bref des faits

    WHAT ELSE ?

12

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION