ACTUALITé - ÉCONOMIE

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE - Travail au noir : l'exaspération des coiffeurs

France-Antilles Martinique 06.03.2018
C.T.

5RÉAGIR

Travail au noir : l'exaspération des coiffeurs
Salle comble pour cet important rendez-vous fixant les grands axes. (W.Téreau)

La FNC 972 se heurte au développement d'une économie parallèle alors que les professionnels sont asphyxiés par les charges.

Hier matin, le bureau a lancé les grands chantiers pour cet exercice. (W.Téreau)
Forte de ses cinquante ans d'existence, qu'elle célébrera en grande pompe par une soirée de gala le 10 novembre à l'Apaloosa au François, et de ses 600 adhérents répertoriés, la Fédération nationale des coiffeurs (FNC) 972 a fixé les grands axes du prochain exercice.
Les stages et formations restent le dada de la présidente Marie-Céline Jean-Baptiste-Linard et de sa précieuse collaboratrice Serge Zéphir. Deux femmes déterminées qui ont mené durant ces longues années un combat pour donner ses lettres de noblesse à la profession. « Nous y avons contribué en mettant en place les formations qualifiantes et diplômantes pour que les professionnels de la coiffure soient au même niveau que leurs collègues de métropole » , rappelle la présidente. Face à l'évolution des tendances et de la mode, la profession est donc invitée à continuer à se former à l'IFPC, le centre de formation installé à la rue Bolivar aux Terres-Sainvilles. Cela s'impose d'autant que de plus en plus, à la faveur des réseaux sociaux, les clients sont plus aguerris et mieux informés que les professionnels eux-mêmes. Ils sont conscients qu'ils ont beaucoup à apprendre techniquement et sur le plan du management.
COMBAT SANS RÉPIT CONTRE LE TRAVAIL ILLÉGAL
La FNC continue à combattre une « économie parallèle » , celle du travail illégal. Il n'est pas rare aujourd'hui, encore sur les réseaux sociaux, de voir des salariés ou ex-salariés proposer des prestations de service à moindre coût, histoire d'assurer un complément à leur assurance chômage et en toute impunité. Des activités jugées « illicites » par l'organisation professionnelle qui condamne aussi ces revendeurs spécialisés qui vendent des produits tous azimuts au grand public. Des dysfonctionnements que la FNC 972 a dénoncés aux pouvoirs publics comme la Dieccte et pour lesquels elle espère une solution rapide tant il est vrai que les coiffeurs sont déjà asphyxiés par les charges. Des mesures sont prévues de concert avec le Comité opérationnel départemental antifraude (Codaf). L'année 2018 sera jonchée d'actions en tous genres : des réunions d'informations décentralisées à thème avec des partenaires (banques, impôts, mutuelles, RSI...). Et puis il y aura en outre le congrès de la coiffure de l'UNC qui se tiendra à Rennes du 13 au 15 mai prochain. Les coiffeurs sont décidément actifs.
D'autres dates phares
- Semaine nationale de l'artisanat du 16 au 26 mars.
- Garden Party des coiffeurs le dimanche 12 août.
- Participation au Mondial ; coiffure Beauté by Beauty Selection les 8, 9, 10 septembre porte de Versailles.
- Stage de trois jours en Italie et visite d'une usine de production de produits de coiffure.
- Show Coiffure jeudi 17 novembre en partenariat avec le centre commercial cour Perrinon et le salon J'Hair by Jean-Hugues Porro
5
VOS COMMENTAIRES
  • vivi la lionne - 14.04.2018
    Travail au noir !!!
    Mouche corbillard à tout dit ????
  • BIGRE - 07.03.2018
    En Martinique 3 personnes sur 4 se comportent comme
    des fraudeurs,des escrocs, des voleurs, des criminels, des délinquants,des gens qui ne respectent pas les lois françaises et la réglementation française, des gens qui ne payent pas les impôts,les taxes,les loyers,les factures de la vie quotidienne et en plus ils n'ont aucun respect envers les êtres humains du monde entier.
  • timele - 07.03.2018
    Qu’il est loin le temps où les rédactions des journaux écrits disposaient d’un « comité de lecture ». Cela nous évitait de lire des atrocités telles que : « Les coiffeurs broient du noir », titre de cet article.
  • mouche Corbillard - 06.03.2018
    En mode : la sauce langue :-) mal palan !!
    je suis peut être mauvaise langue mais je regarde la photo et mis à part une seule dame qui a une belle coupe de cheveux ( la salopette bleue au premier plan) j'ai vraiment du mal à croire que les autres sont dans la coiffure.

    Plus sérieusement !!

    Pourquoi travail au NOIR ? NOIR est toujours symbole de négativité.
    Je préfère l'expression " travail non déclaré" ou "travail illégale".

    le travail non déclaré est une plaie. Mais malheureusement tout le monde essaie de s'en sortir comme il peut en ce bas monde. Et croyez moi, "Kamarad" coiffeur cela ne fera qu'empirer avec les conjonctures économiques qui s'annoncent.

    Mon coiffeur quand il a augmenté ses tarifs à juste titre d'ailleurs vu que les charges ont augmentés, j'ai donc décidé d'arrêter les petites coupes de "yéyés" et de me raser le crane tout simplement. Economie 25 Euros/mois
  • DAMBRUN - 06.03.2018
    De vrais pro !
    Lors de nombreux séjours en Martinique, moi et mon épouse avous eu recours à leurs services, au Marin, au Robert, à Fort de France. Effectivement, les coiffeurs martiniquais sont tout à fait au niveau des coiffeurs métropolitains et même parfois au dessus. On peut les féliciter, eux aussi contribuent au développement du tourisme en Martinique !
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION