ACTUALITé - ÉCONOMIE

Victorin Lurel s'insurge contre un éventuel monopole de Carrefour

franceantilles.fr 09.09.2018
M.A.

7RÉAGIR

Victorin Lurel s'insurge contre un éventuel monopole de Carrefour

L'autorisation donnée à GBH (Groupe Bernard Hayot) d'acquérir un nouvel hypermarché en Martinique inquiète Victorin Lurel. Le sénateur guadeloupéen craint un rachat par le même groupe de Géant Casino en Guadeloupe et l'instauration d'un monopole de fait de Carrefour.

Le 23 août dernier, l'Autorité de la concurrence autorisait l'acquisition, en Martinique, de l'hypermarché Géant Casino du Robert, par le groupe Bernard Hayot (GBH). « C'est un coup de tonnerre brutal dans le petit monde de la distribution alimentaire, affirme le sénateur Victorin Lurel. L'Autorité, qui s'est jusqu'ici illustrée par une indépendance sourcilleuse et une pratique d'instruction insoupçonnable, vient d'écorner sérieusement cette tradition en confiant à GBH un véritable monopole à l'enseigne Carrefour dans le secteur aval de la distribution et un pouvoir de contrainte considérable dans le secteur amont de l'importation. »
L'autorité, pourtant, a identifié des risques d'atteinte à la concurrence. Mais elle estime que les engagements pris, à cet égard, par le groupe Hayot, les résolvent. « C'est une erreur majeure qui vient d'être commise » , affirme M. Lurel, qui souligne la « confondante naïveté » de l'Autorité. « Cette erreur aura de graves conséquences sur le fonctionnement du marché et sur le pouvoir d'achat des ménages » .

UNE CONCENTRATION
La crainte du sénateur, c'est qu'une décision du même type soit appliquée en Guadeloupe dans la vente du Géant casino du Bas-du-Fort, exploité jusqu'ici par le groupe Ho Hio Hen. « Avec les mêmes analyses et les mêmes engagements, GBH pourra se voir attribuer l'exploitation du Géant Casino du Gosier, en Guadeloupe, renforçant ainsi considérablement la concentration dans ce secteur. » On rappelle que la vente de Géant Casino, en sommeil depuis un an, a été brutalement réactivée pendant les grandes vacances.
Un spécialiste des fusions-acquisitions, mandaté par le groupe Ho Hio Hen, a fait savoir à l'ensemble des candidats à la reprise que le dossier de la vente de l'hypermarché de Bas-du-Fort était relancé et qu'ils avaient jusqu'au 31 août pour proposer leurs offres. On ignore encore qui s'est positionné pour cette reprise.
Quoi qu'il en soit, Victorin Lurel est attentif. « En tant que parlementaire, je reste soucieux d'un fonctionnement clair, transparent, efficace et équitable du marché des produits à dominante alimentaire dans nos régions » .
7
VOS COMMENTAIRES
  • alix - 11.09.2018
    Et Monsieur Lurel ne s'inquiète pas de la concentration de squatteurs de la vie politique Martinico-guadeloupeenne depuis des dizaines d'années sans aucun résultats tangibles sinon de plus en plus de personnes vivant des subsides de "l'Etat Français" ?!
    Cette concentration là est bien plus fatale aux Antilles qu'un hypermarché de plus !!!!
    Quant aux nostalgiques du petit commerce, rien ne les empêche d'aller y faire leurs courses !
    Un développement mal maîtrisé, une absence d'anticipation de l'évolution des habitudes de consommation.....et c'est l'échec ! Trop difficile de comprendre ça pour des fonctionnaires qui n'ont jamais pris un risque dans leur vie !
  • bison - 10.09.2018
    Pourquoi?
    Pourquoi, Ho Hio Hien vend et GBH achète ?
    Les deux étaient prospères, et je constate que le groupe Ho Hio Hien bat de l'aile de façon significative.Pourtant ce sont de grands commerçants, depuis le patriarche au terre Saint-Ville !
  • nolorAdidi ou Adidi - 10.09.2018
    Letchimi entamé probleme de succession en gwadloup matinik
    Y jou vinn Gwada ki moun ki di'y bétiz ???
  • nolorAdidi ou Adidi - 10.09.2018
    Lirel ou bouzwen on frékantation?
    Sa pa zafè a'w bien kè… bref!!
    Kité matiniken manjé twanpaj a yo…
    Gwadloup é Matinik péké jen ay douvan pas sé péyi ki ni twop neg adan avè on lespwi neg menm si yo hybridé (chaben a gwo talon…), sèl bagay ou biten yo kapab fè sé konplo a neg!
  • yélélé - 10.09.2018
    @manikou972
    A quoi ça sert de créer des règles et des lois (ici anti-concurrence) s'ils ne sont pas respectés?
    Décidément les békés vous ont brûler le cerveau!
  • manikou972 - 10.09.2018
    MR LUREL DONNEUR DE LEÇONS
    Il est incroyable de voir les politiques donner des leçons à des chefs d’entreprises. Le groupe GBH se construit dans un marché concurrentiel et si un autre groupe était capable de racheter les magasins du groupe HO HIO HEN qu’il le fasse!
    Quant à Mr LUREL, donneur de leçon qu’a t’il fait pendant ces mandats politiques locaux ou nationaux? On peut aussi s’insurger sur ce qu’il n’a pas fait (et dans ce domaine la liste est très longue)! Laisser les entreprises (les vraies) travaillées et créer de l’emploi.
  • laverite - 09.09.2018
    ET NOUS CE QU ON CRAINT...
    c EST LE MONOPOLE DE LA CONNERIE MACONNIQUE STERILE !!!....des mecs qu on jamais rien branlés de leur misérable vie; politicard coopté de tous temps... ni crée le moindre emploi...et pire la moindre richesse...! ! !

    le monopole de la distribution du pognon public ou du pognon des autres.....mr le fm.. N EST POINT UNE VERTU MAIS UNE TARE !!!

    WHAT ELSE ?
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION