ACTUALITé - ÉDUCATION

La ministre retourne au lycée

France-Antilles Martinique 19.12.2017
L.V.

0RÉAGIR

La ministre retourne au lycée
(W.T./France-Antilles)
Hier matin, Annick Girardin, ministre des Outre-mer, accompagnée de Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et de Jean-Marc Mormeck, délégué interministériel pour l'égalité des chances des Français d'Outre-mer, sont allés à la rencontre des élèves du lycée professionnel de Dillon, à Fort-de-France. L'occasion de lancer la Semaine de l'entrepreneuriat, dans les quartiers de la politique de la ville, avec l'association 100 000 entrepreneurs, organisatrice. Une rencontre qui a marqué ses lycéens, comme nous l'ont dit quatre d'entre eux.
ILS ONT DIT
Cécilia, 16 ans, 1re ASSP (Accompagnement, soins et services à la personne) : « Le parcours de la ministre encourage à continuer »
(L.V.)
Cela m'a fait quelque chose de voir la ministre. J'étais fière de l'accompagner jusqu'à la classe. Je ne connaissais pas son parcours. Elle nous a appris qu'elle a eu sa fille à 15 ans et demi. Cela fait bizarre une ministre qui a un parcours comme ça. Cela donne l'envie de continuer, de ne pas lâcher prise et de se battre pour réaliser son rêve. Le mien, c'est de devenir puéricultrice.
Florane, 18 ans, classe préparatoire IFSI : « Quels aides pour les porteurs de projets ? »
(L.V.)
Une telle visite est importante, pour la Martinique et pour la Caraïbe. L'occasion de pouvoir poser nos questions, aux entrepreneurs présents et aux ministres. J'aimerais savoir ce que la ministre des Outre-mer prévoient pour les gens, les jeunes, qui voudraient par exemple implanter une structure de soins dans les campagnes, où l'on manque cruellement de professionnels de santé ?
Lionel, 19 ans, classe préparatoire IFSI (Institut de formation aux soins infirmiers) : « Une véritable opportunité pour nous »
(L.V.)
Cette rencontre est une véritable opportunité pour nous, pour pouvoir poser nos questions à quelqu'un de cette importance. Avoir l'avis d'un ministre, qui puisse nous donner des conseils, est très favorable. Son parcours est étonnant et stimulant, car il montre que tout est possible! Mon projet est d'ouvrir un centre de soins en Martinique, dès la fin de mes études, pour les personnes en rémission ou les personnes âgées.
Cowanne, 16 ans, 1re ASSP : « Elle est motivante et cool! »
(L.V.)
Je ne la connaissais pas. Son histoire est très encourageante. Ça motive, donne envie de continuer, de croire en nous, en nos rêves. C'est la première fois que je rencontre un ministre et elle est vraiment cool! Pour ma part, je souhaite devenir auxiliaire de puériculture.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION