ACTUALITé - ÉDUCATION

Parcoursup : positif pour 85% des candidats

France-Antilles Martinique 05.07.2018

0RÉAGIR

Parcoursup : positif pour 85% des candidats
« Les élèves se sont inscrits très massivement sur Parcoursup » , souligne le recteur.

Selon le recteur Pascal Jan, plus de 85% des élèves ont reçu une proposition d'admission dans le cadre de la procédure nationale Parcoursup. Néanmoins, jusqu'au 5 septembre prochain, la Commission académique d'accès à l'enseignement supérieur (Caaes) accompagne les candidats qui n'ont reçu aucune réponse.

C'est la dernière ligne droite : demain seront publiés les résultats du bac 2018, annonciateurs de la fin de l'année scolaire. A quelques heures des résultats, la grande majorité des élèves a reçu une proposition d'admission dans le cadre de la procédure nationale Parcoursup.
« C'est une réussite » , s'exclame le recteur, Pascal Jan. « Les élèves se sont inscrits très massivement sur Parcoursup, plus de 85% d'entre eux ont reçu une proposition, et, sur ces 85%, près de 60% ont fait un choix définitif. » Si l'on en croit le recteur, très peu de candidats (3%) restent aujourd'hui sans aucune réponse. Quoi qu'il en soit, ces derniers ont saisi la commission académique d'accès à l'enseignement supérieur (Caaes), qui sera chargée jusqu'au 5 septembre prochain de les accompagner et de leur apporter des solutions, en fonction de leurs objectifs et de leurs voeux. « Il s'agit de trouver, dans l'enseignement supérieur, les filières qui pourraient les accueillir, afin qu'ils puissent réussir leurs études, même si ce ne sont pas leurs premiers choix » , poursuit le recteur d'académie. « Ils pourront, par la suite, reprendre une filière dans laquelle ils avaient postulé initialement. Ce qui est aujourd'hui possible dans l'enseignement supérieur compte tenu de toutes les passerelles qui existent entre les différentes filières. »
UNE SOLUTION À L'UNIVERSITÉ
Aucun élève sur le carreau à la rentrée, telle est donc la priorité du rectorat! « Tous les bacheliers trouveront de toute façon une solution à l'université » , souligne Pascal Jan.
« En Martinique, l'université a largement la capacité d'accueillir les jeunes qui, malheureusement, refuseraient une proposition d'orientation, ou qui n'auraient eu que des résultats négatifs. »
Pour Pascal Jan, ce qui est important ce n'est pas tant le nombre de candidats en attente de réponse que le type de bac qu'ils préparent. « L'université est un lieu naturel pour accueillir les élèves issus des filières générales » , insiste le représentant du ministère de l'Education nationale. « Or, quand vous avez affaire à des élèves issus des filières technologiques et professionnelles, c'est un peu plus difficile, l'université n'est pas le lieu naturel. C'est là où nous sommes extrêmement attentifs au dossier du candidat » .
Rappel du calendrier
En novembre et en décembre, les lycéens, apprentis, étudiants en réorientation, et candidats inscrits à l'étranger ou non scolarisés, devaient commencer à s'informer et à définir leur projet d'orientation. C'est à partir de janvier que la période de saisie des voeux sur Parcoursup a été ouverte. Dès le 15 janvier, les jeunes devaient se connecter sur la plateforme pour découvrir son fonctionnement. A partir du 22 janvier, ils devaient s'inscrire et créer leur dossier. Entre le 22 janvier et le 13 mars, les jeunes devaient entrer jusqu'à 10 voeux selon leur projet, sans avoir à les classer.
Entre le 14 et le 31 mars, le deuxième conseil de classe a examiné les voeux. Chacun a fait l'objet d'une fiche avenir contenant l'appréciation des professeurs et l'avis du chef d'établissement. Ces fiches ont ensuite été transmises aux établissements que les jeunes avaient demandés. A partir du 22 mai, les élèves ont reçu les propositions des établissements d'enseignement supérieur pour chacun de leurs voeux et ils devaient répondre aux propositions qui leur étaient faites dans le délai imparti.
S'ils recevaient plusieurs propositions, ils devaient en choisir une. Mais ils pouvaient aussi conserver leurs voeux en attente, s'ils le demandaient.
Une fois la proposition acceptée, les élèves devaient s'inscrire dans l'établissement choisi.
Aucun élève sur le carreau à la rentrée, telle est donc la priorité du rectorat. (Photo archives/ France-Antilles)
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION