ACTUALITé - FAITS DIVERS

Fausse alerte en mer déclenchée par un tir de fusée de détresse

franceantilles.fr 05.01.2018

1RÉAGIR

Le mercredi 03 janvier 2018, un témoin informe le CROSS Antilles-Guyane de l’observation vers 22h20 d’un tir de fusée de détresse aperçu à proximité du Robert, secteur Pointe du Sable Blanc. Le CROSS AG diffuse aussitôt par VHF un appel à tous les navigateurs sur zone leur demandant d’exercer une veille attentive. Un dispositif de recherche est mis en œuvre impliquant l’hélicoptère de sécurité civile Dragon 972, ainsi que le navire « Iguana » et une patrouille terrestre de pompiers. Dans la soirée, une nouvelle information parvient au CROSS AG permettant de confirmer que le tir provenait de la terre.
La préfecture condamne vivement ces actes irresponsables qui ont monopolisé pendant plus d’une heure un important dispositif de secours. Cette action aurait pu porter préjudice aux réelles détresses intervenant en mer en monopolisant inutilement les moyens de secours. La préfecture rappelle que « la divulgation d’une fausse information faisant croire à un sinistre et de nature à provoquer l’intervention inutile des secours » est punie de peines pouvant aller jusqu’à deux ans d'emprisonnement et 30 000 euros d’amende. L'administration a prévu de porter plainte contre tout tir intempestif.
1
VOS COMMENTAIRES
  • bison - 08.01.2018
    Feu d'artifice ?
    Le feu de détresse, comme son nom l'indique, doit être utilisé quand cas de détresse.
    Ce "pécheur" à terre, avait une détresse inconnue jusqu'à ce jour, le démâtage sur sol ferme!
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION