ACTUALITé - FAITS DIVERS

Le canal des esclaves reste fermé « jusqu'à nouvel ordre »

franceantilles.fr 10.11.2017
Photo Olaph Ouana

0RÉAGIR

Le canal des esclaves reste fermé « jusqu'à nouvel ordre »

Resté fermé du 24 octobre 2016 au 31 mai 2017 suite aux dégâts causés par la tempête Matthew, le canal de Beauregard est de nouveau fermé « jusqu'à nouvel ordre » après un éboulement causé par le cyclone Maria et les pluies qui ont suivi.

Le canal des esclaves reste fermé « jusqu'à nouvel ordre », annonce la préfecture. Suite aux dégâts occasionnés précédemment par la tempête Matthew, l'accès à cette randonnée était resté fermé du 24 octobre 2016 au 31 mai 2017. Des travaux de confortement avaient été réalisés et d’autres travaux de réfection sont toujours en cours.
Malgré cela, après la tempête Maria des 18-19 septembre 2017 et les pluies qui ont suivi, un glissement de terrain a provoqué un nouvel éboulement du canal sur plusieurs mètres. Une visite de l’ONF, en charge de la gestion du sentier de randonnée est venue confirmer les observations réalisées par l’entreprise chargée des travaux.

Nouveaux travaux de confortement
Sur certains secteurs, les détériorations observées sur l’ouvrage peuvent mettre en danger la vie des randonneurs ou riverains empruntant le sentier du canal, indique la préfecture. « C’est pourquoi il a été décidé de fermer l’accès du canal au public jusqu’à nouvel ordre afin de réaliser les travaux nécessaires à sa préservation et à la réouverture de l’itinéraire de randonnée ».
Des travaux de confortement du canal seront engagés dans les prochains jours et des mesures de limitation du débit transitant dans le canal seront prises pour éviter d’amplifier les dégradations déjà constatées.
Ces opérations de remise en état seront effectuées en prenant en compte la situation des irrigants qui utilisent l’eau du canal. La fermeture du site sera matérialisée par l’affichage de l’arrêté préfectoral et par une signalétique spécifique de part et d’autre de l’accès au site.
0
VOS COMMENTAIRES
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION