ACTUALITé - FAITS DIVERS

RECHERCHES - Le Ducossais disparu en mer retrouvé... au Venezuela

France-Antilles Martinique 13.11.2017
R. L.

0RÉAGIR

Le Ducossais disparu en mer retrouvé... au Venezuela
Le bateau « Temptation » de Jean-Louis Adélaïde avait été aperçu pour la dernière fois le vendredi 27 octobre à Rodney Bay (Sainte-Lucie). (DR)

Jean-Louis Adélaïde, 36 ans, est sain et sauf. Aperçu la dernière fois à Rodney Bay le 27 octobre à bord de son bateau, « Le Temptation » , il a récemment contacté ses proches depuis le Venezuela. Il aurait expliqué avoir longuement dérivé.

Les recherches pour le retrouver n'avaient rien donné. Parti avec « au moins deux autres personnes » de Sainte-Lucie selon le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage aux Antilles et en Guyane (CROSS-AG), le Martiniquais n'avait plus donné signe de vie depuis le 27 octobre. C'est à Rodney Bay, où il a l'habitude de se rendre pour la Friday Night, qu'il avait été aperçu pour la dernière fois.
L'alerte, auprès des autorités, avait été déclenchée le dimanche 29 octobre. Les opérations de recherches et les appels de détresse pour retrouver son bateau, « Le Temptation » , avaient échoué. Cette semaine, Jean-Louis Adélaïde a donné signe de vie à ses proches. Et c'est depuis le Venezuela qu'il a réussi à rassurer sa famille. D'après nos informations, le Ducossais serait sain et sauf : il a été retrouvé avec un ami Saint-Lucien. Selon ses dires, il aurait d'abord dérivé vers Porto Rico avant d'être secouru par un bateau vénézuélien jusqu'au Venezuela, avec son embarcation.
Informés également de cette nouvelle rassurante, les militaires de la gendarmerie, saisis de l'enquête pour « disparition inquiétante » , ont réussi à joindre le jeune homme par téléphone. Ils ont également pris attache avec le consulat de France au Venezuela. Désormais, la famille de ce Martiniquais bien connu parmi les passionnés de plaisance s'organise pour le faire revenir au plus vite dans son île.
MEMBRE D'UNE ASSOCIATION DE PLAISANCIERS
Au moment du sign0alement de sa disparition, selon les témoig1nages recueillis par le CROSS Antilles-Guyane, son navire « Le Temptation » avait vraisemblablement rendez-vous avec un autre navire au large de Sainte-Lucie (à environ 74 milles marins) mais sans plus de précisions. Jean-Louis Adélaïde travaille dans un garage au Robert, il est membre de l'association des plaisanciers du Canal, à Cocotte Ducos. Un de ses amis plaisanciers interrogé à l'époque nous avait confié avoir « l'habitude de descendre à Sainte-Lucie (avec Jean-Louis) avec plusieurs bateaux pour aller s'amuser » : « Il est parti vendredi pour la Friday Night. Même en étant prudents, nous ne sommes jamais à l'abri d'une panne moteur ou autre en pleine mer » , indiquait-il. Sa mère avait également confirmé que son fils, père de trois enfants et amoureux de la mer, « voyage beaucoup, est toujours en mer, à moto » .
Pour l'instant, les conditions de son périple restent assez floues. Elles devraient être précisées à son retour à la Martinique, notamment auprès de la gendarmerie afin de clore ce dossier.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION