ACTUALITé - FAITS DIVERS

Le tribunal administratif rejette la requête de Thierry Dol

France-Antilles Martinique 07.06.2018
R.L

14RÉAGIR

Le tribunal administratif rejette la requête de Thierry Dol
(Photo Archives/France-Antilles)

Le tribunal administratif a rejeté la requête de Thierry Dol, plaidée le 24 avril dernier.

La décision, prise fin mai, a été notifiée aux parties.
Le requérant lui-même, mais également le ministère des Affaires étrangères qui se trouvait en défense.
L'ex-otage martiniquais d'Arlit avait saisi la juridiction pour faire condamner financièrement l'État suite à une décision prise par le gouvernement alors qu'il se trouvait encore en captivité.
Le Franciscain dénonce précisément l'arrêt des négociations le 29 octobre 2013, ce qui lui aurait valu, selon lui, de rester 544 jours supplémentaires aux mains des d'Al Qaïda, au Maghreb Islamique (AQMI). Selon lui, la responsabilité de l'État français est engagée pour faute lourde lors de la séquestration dont il a fait l'objet entre 2010 et 2013 et ce indépendamment de la faute des ravisseurs.
À l'audience, le rapporteur public avait argumenté dans le sens de l'incompétence du tribunal administratif pour statuer sur un tel litige. Les juges avaient mis leur décision en délibéré mais ont donc suivi le sens de ses conclusions.
PLUSIEURS RECOURS AVAIENT ÉTÉ REJETÉS
Avant cette nouvelle procédure, plusieurs recours indemnitaires avaient déjà été rejetés par le ministre des Affaires étrangères au motif que l'État n'aurait commis « aucune faute lourde susceptible d'engager sa responsabilité » , indiquant par ailleurs que la saisine du Fonds de garantie des victimes du terrorisme faisait obstacle à toutes demandes d'indemnisation complémentaires.
Le Franciscain s'était ainsi tourné vers la juridiction administrative de Martinique. En défense, le ministère des affaires étrangères et du développement international avait demandé de rejeter cette requête.
Thierry Dol peut toujours interjeter appel devant la cour administrative d'appel de Bordeaux.
14
VOS COMMENTAIRES
  • zakari - 09.06.2018
    Thierry DOL
    Après avoir été otage des islamistes d'AQMI, il est aujourd'hui otage de la rapacité de son (ou ses) avocat.
    Cela renforce l'image que la métropole et les autres DOM ont de nous : des gens arrogants mais mendiants comme disait Césaire.
    C'est pour cette raison que nous avons également les commentaires désagréables de BIGRE et EXAGONE.
  • zakari - 09.06.2018
    Thierry DOL
    Je pense que Thierry DOL est très mal conseiller.
    Il est sans doute entouré comme souvent dans des affaires médiatiques comme ça par des rapaces en robe noire et de sa belle famille malienne.
    Après sa libération à son retour en Martinique, il a été ovationné en héros, il ne faudrait pas que pour de l'argent il gâche tout.
    Ils étaient 4 ou 5 otages d'AQMI, pourquoi depuis sa libération, il n'y a que lui qui continue le combat judiciaire afin d'obtenir plus d'indemnités, alors qu'on n'entend pas les autres ex otages ?
  • zakari - 08.06.2018
    @Alix
    Très très bien Alix.
    Certains avocats sont capables de manger du cirage pour briller en public.
    DOL a été indemnisé comme les autres, il n'est pas prévu dans le fond d'indemnisation un budget pour des indemnisations supplémentaires, c'est directement dans la poche des français donc des martiniquais que l'état serait obligé de prendre l'argent pour cette nouvelle indemnisation supplémentaire.
    Il y a des limites dans la rapacité.
  • alix - 08.06.2018
    Le fait d'être antillais et d'avoir souffert n'en fait pas un homme infaillible, et quand quelqu'un est dans l'erreur, il faut lui dire : Thierry DOL a besoin de soutien et d'amour, pas d'un avocat à l'égo surdimensionné, bien connu pour ses éclats médiatiques ! Peut-on condamner un Etat, dont malheureusement les intérêts sont très largement supérieurs à ceux d'un seul individu puisqu'ils sont ceux d'une nation entière, de ne pas avoir cédé à n'importe quel délire d'une organisation terroriste ? Ben non ! Et faire croire à un homme manifestement souffrant qu'il obtiendra quoique ce soit, c'est l'enfermer dans son passé et l'empêcher de regarder l'avenir ! Beurk !
  • zakari - 08.06.2018
    @bison
    Il a été indemnisé comme les autres.
    Ce n'est pas comme ci il n'avait rien reçu.
    C'est encore plus d'argents qu'il cherche.
    Pourquoi avec les autres ex otages ils n'ont pas créer un collectif pour porter plainte et réclamer d'autres indemnisations ?
    Je ne soutiens pas cette action, point.
  • Laurent 972 - 08.06.2018
    @bison
    A partir du moment où l'on est Martiniquais on doit soutenir toutes les turpitudes de ses soient disant "frères"? En premier lieu, et sauf erreur de ma part, on est Français !
  • bison - 08.06.2018
    Je suis triste
    Pourquoi je suis triste, car je vois ce jeune diplômé plein d'espoir et de vie, qui a subi les affres de la captivité se faire aussi lynché par ses propres "frères" Martiniquais.
    Je suis solidaire de Thierry Dol, car c'est notre "fils", il se bat pour se reconstruire.
    Courage Thierry !
  • zakari - 08.06.2018
    TROP VORACE
    A force de vouloir "gratter" on fini par éveiller les soupçons sur ses motivations réelles.
    Les avocats comme explique ADIDI ne sont pas innocents dans cette affaire.
    Bien souvent c'est eux qui poussent les personnes à porter plainte pour toucher éventuellement le jackpot.
  • nolorAdidi ou Adidi - 08.06.2018
    lire : il savait
    toutes les belles "ti......"fantasmaient
  • nolorAdidi ou Adidi - 08.06.2018
    suite
    Dans ce genre d'affaire médiatique ce sont les avocats souvent qui viennent à toi tu ne paie rien ils te font un deal" on s'occupe de tout c nous qui travaillons et après l'affaire nous prendrons ce qui nous est du et tu peux te retrouver avec pas grand chose.
    Expérience d'une de mes connaissance qu'une voiture avait faucher ses quatre enfants( tous morts...)
12

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION