ACTUALITé - FAITS DIVERS

TÉLÉVISION - Les deux repreneurs d'ATV se sont dévoilés

France-Antilles Martinique 07.03.2018
R.L.

1RÉAGIR

La chaîne de télé privée présente aux Antilles-Guyane sera fixée sur son sort la semaine prochaine. Les deux candidats ont chacun détaillé leur projet devant le tribunal mixte de commerce de Fort-de-France.

Le sort des 54 salariés d'ATV sera scellé mardi prochain. C'est ce qu'a décidé le tribunal mixte de commerce de Fort-de-France hier en fin d'après-midi, après avoir entendu toutes les parties à la procédure. La semaine dernière, la juridiction commerciale avait renvoyé le dossier pour permettre aux candidats à la reprise de Media H (qui englobe l'ensemble de la production et de la diffusion ainsi que les rédactions de Guadeloupe et Guyane) de préciser leurs garanties financières. Les deux candidats à la reprise de la télévision privée - le troisième, uniquement positionné sur la Guyane, n'ayant pas poursuivi jusqu'au bout - ont ainsi pu présenter leur projet hier, dans le huis clos de la chambre du conseil mais devant les salariés.
Premiers à s'exprimer : les représentants de la SAS Smart Consulting, présidée par Bernard Chaussegros et pilotée par Gilles Camouilly. « Notre projet s'inscrit dans la reprise de l'entreprise et de l'ensemble des contrats de travail, avec des investisseurs métropolitains et locaux afin de permettre à ce média audiovisuel de s'inscrire dans la pérennité » , indique Me Catherine Rodap, avocate au Barreau de Martinique. L'un des actionnaires de la SAS est l'homme d'affaires millionnaire Bruno Ledoux, président du réseau national de télévisions locales Vià, venu spécialement pour l'audience d'hier.
« Le modèle télévisuel se veut dans la continuité d'ATV avec une évolution des programmes vers une plus grande proximité » , indique encore Me Rodap. Contrairement à son concurrent, la SAS Smart Consulting s'est uniquement positionnée sur Media H et pas sur la société Wipa (qui comprend la rédaction de Martinique et fait l'objet d'une procédure collective distincte). Elle prévoit, en revanche, d'intégrer un certain nombre de journalistes dans son projet (comme salariés ou pigistes).
DÉVELOPPER LA PRODUCTION LOCALE
Face à eux, le second projet de reprise est porté par l'entreprise AFM TV, dirigée par Jean-Yves Frixon et Mario-Constant Moradel. Ils mettent en avant leur expérience en Guadeloupe avec la chaîne télévisée privée ETV, créée par le second. AFM TV se positionne sur l'intégralité des salariés (Media H mais également Wipa).
Tout le projet s'articule autour du développement de la production locale. Déjà à ATV entre 2010 et 2012, Jean-Yves Frixon s'inscrit dans la même dynamique de création de nouveaux programmes, tels que ceux lancés à l'époque. « Ce sont eux qui faisaient le plus d'audience et avaient permis à ATV de devenir la première chaîne en Martinique » . Les deux hommes de médias comptent arrêter les contrats de rediffuson liant la télévision privée à TF1 et M6, et générer ainsi une économie d'1,6 million d'euros annuels. Le contrat à BFM TV, beaucoup moins cher, sera maintenu.
« On prévoit de mettre la chaîne sur la Box en France, où 33 millions de télévisions sont connectées. Avec seulement 0,2% de part d'audience, cela nous offre une belle visibilité nationale. Et la possibilité d'attirer des annonceurs qui n'annoncent pas localement (les hôteliers, les loueurs de voitures, etc. ). Nous sommes sur un projet différent de ce qui se fait actuellement mais sur une logique qui fonctionne en Guadeloupe » , assure Jean-Yves Frixon.
La décision du tribunal sera rendue mardi prochain, le 13 mars.
1
VOS COMMENTAIRES
  • zakari - 08.03.2018
    ATV
    Dans cette affaire, bizarrement on n'entend ni les syndicalistes, ni les indépendantistes, eux qui pourtant, sont toujours empressés de dénoncer la confiscation de l'économie martiniquaise par les békés et les métros.
    Ils attendent comme d'habitude que "d'autres" sauvent cette entreprise, et ils appelleront dans quelques mois les salariés d'ATV à la "mobilisation" contre les patrons exploiteurs "pwofitasyonneurs".
  • laverite - 08.03.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION