ACTUALITé - FAITS DIVERS

Les gendarmes se forment au drone

franceantilles.fr 12.03.2018

5RÉAGIR

Les gendarmes se forment au drone

Les militaires de la section aérienne sont désormais dotés d'un nouvel outil, en complément de leur hélicoptère, pour les missions de police judiciaire, de surveillance générale ou de protection des biens et des personnes.

En plus de le leur hélicoptère, les gendarmes de la section aérienne disposent désormais d'un drone. « Moins coûteux, parfois plus souple d'emploi et plus discret, il est un moyen redoutable » au profit de l'institution, se réjouit la gendarmerie. Il va permettre aux militaires de réaliser de nombreuses missions de police judiciaire, de surveillance générale ou de protection des biens et des personnes, qui ne nécessitent pas les mêmes capacités techniques que l'hélicoptère Griffon 972.
Formés pendant plusieurs semaines
Après avoir été formés pendant plusieurs semaines au groupement d’instruction des forces aériennes de gendarmerie à Cazaux (33), les gendarmes de la section aérienne ont validé leur formation de « télépilotes » en Martinique. C'est une instructrice qui, pendant deux semaines, est venue valider la formation sur place, dans un département qu’elle connaît très bien pour avoir été la première femme pilote d’hélicoptère en Martinique entre 2002 et 2005. La fin de formation s'est déroulée au niveau du terrain d'aéromodélisme des Trois-Îlets, sans que les riverains ne se doutent de la présence quasi quotidienne de l'aéronef au-dessus de leur tête.

À travers ce nouvel outil, la gendarmerie met en avant son « esprit de modernité et de complémentarité » avec l'hélicoptère. Elle rappelle ainsi que devenir pilote de drone ne s'improvise pas. « L’activité de ces aéronefs est encadrée par une réglementation aérienne stricte. Le maniement de cette caméra volante dans des situations tactiques diverses requiert une formation précise ».


5
VOS COMMENTAIRES
  • bison - 14.03.2018
    Sécurité
    Avec tous ces moyens de surveillance, il faudra installer des latrines publiques pour les poses pipi, pour ceux qui "pissent" aux bords des routes !Car ils seront filmés !
  • BIGRE - 13.03.2018
    Bravo et félicitations aux gendarmes.
    Oui à la technologie moderne en Martinique (Drones, caméra vidéo surveillance).
    Oui il faut combattre la délinquance routière, la délinquance de la voie publique.
    OUI tolérance zéro en Martinique.
    Oui les délinquants,les criminels martiniquais ne doivent pas rester impunis de leurs méfaits !!!!
  • mouche Corbillard - 13.03.2018
    en mode : Perplexe
    Encore un outil pour traquer les automobilistes !

    A quand l'apprentissage d'un véritable outil pour traquer :
    -Les têtes pikans
    -Les armes à feu
    -Les illégaux

    C’est tellement facile les automobilistes un franchissement de 2 km/h de la vitesse autorisée et paf !!Contravention. Pourtant ce ne sont pas :
    -2 voitures que les pompiers ont trouvés dans le dos du jeune mort au Lamentin.
    -Ce n’est pas un automobiliste qui a tué le jeune de l’ermitage.

    Mais biens des armes à feu. Armes à feu et auteur des coups de feu jamais retrouvés et toujours dans la nature.

    Vous savez ou se trouvent la drogue et les armes à feu , vous savez comment entrent la drogue et les armes à feu nous sommes sur une ile diable alors POURQUOI rien n’est fait ?
  • zakari - 13.03.2018
    Tres bien
    Comme ça Marie-Jeanne demandera aux gendarmes de surveiller les déplacements de Philippe Pierre Charles.
    Son "ennemi N°1" en ce moment.
  • laverite - 12.03.2018
    LES DRONES ,,,,,?????
    C e sont pas des jouets ????

    donc autant dire qu ils s amusent..pendant que la délinquance elle.. se peaufine et professionnalise !!!

    lol...ils ont de beaux jours devant eux d autant que maintenant sous 1 ans ferme..ils n iront plus en taule ...

    DONC D ICI PEU NOS PENDORS FERONT COMME LES COURAGEUX GI EN IRAK ....sortiront plus de leurs douillets bureaux climatisés...!!! relol

    WHAT ELSE,
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION