ACTUALITé - INSOLITE

Logements à construire... et à évacuer aussitôt

franceantilles.fr 30.11.2017
Photo France-Antilles

1RÉAGIR

Logements à construire... et à évacuer aussitôt

Drôle de voisinage entre ces deux panneaux, qui frise presque l'absurde avec une déclaration de permis de construire... sur une zone pouvant être soumise à des tsunamis.

Notre journaliste a saisi cette scène pour le moins insolite. A seulement quelques mètres de distance, non loin de la mer au quartier Fond de Bourg à Basse-Pointe, ces deux panneaux laissent perplexes. Le premier, érigé par les services de l'Etat, informe d'un risque Tsunamis et décrit les consignes à observer en cas d'apparition d'un tel phénomène. Et, pourtant, ce qui peut paraître incompréhensible pour le quidam, quelques mètres derrière, un autre panneau, de la municipalité cette fois-ci, inforrme de la délivrance d'un permis de construire pour l'édification, sur ce terrain, de 3 Logements Locatifs Trés Sociaux (LLTS)...

Les 50 pas géométriques 
A la Martinique, comme ailleurs, les constructions se poursuivent sur le littoral, même si elles sont très encadrées, notamment dans la zone dite des 50 pas géométriques, un statut juridique qui s'applique à des parcelles de terrain situées sur le littoral des départements d'outre-mer et classées au domaine public maritime naturel.
L'État ne peut en principe pas vendre les parcelles concernées à des particuliers. Il existe quelques exceptions, sous certaines conditions depuis 1996 dans « les espaces urbains et les secteurs occupés par une urbanisation », délimités par arrêté préfectoral. Ici, l'État peut notamment céder des terrains aux communes pour la construction de logements sociaux ou à des particuliers qui y ont déjà fait construire leur habitation principale.
1
VOS COMMENTAIRES
  • BIGRE - 01.12.2017
    Il faut condamner tous les élus locaux qui ne respectent pas les lois françaises et qui ne les font pas appliquer les lois françaises.!
    Alors changeons !!!!
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION