2RÉAGIR

ACTUALITé - INSOLITE

Yola et Yatzek se sont dit « Oui »... sous l'eau, aux Anses d'Arlet

Un mariage original a été célébré ce samedi, non pas à l’église mais par 10 mètres de profondeur dans les eaux arlésiennes. Un « happy end » hors du commun, tout comme l’histoire de ce couple de Polonais vivant à Paris.

Tout a commencé il y a 45 ans. Yola et Yatzek se rencontrent dans un club de plongée à Cracovie. Le coup de foudre ne peut durer, chacun devant reprendre sa route de son côté.
Mais, il y a quatre ans, ignorants qu’ils ne vivent qu’à quelques centaines de mètres depuis 17 ans dans la capitale, les deux amours de jeunesse se retrouvent, suite à des circonstances professionnelles (elle, étant architecte et lui ingénieur géologue), à travailler ensemble sur le même projet immobilier.
Il n’en a pas fallu davantage pour que se ravive la flamme de cette passion jamais éteinte.

 
Leur fille, monitrice de plongée en Martinique
En découle donc une suite évidente pour les deux. Une des filles de Yola, vivant en Martinique et y exerçant le métier de monitrice de plongée au sein de la structure Espace Plongée Martinique aux Trois-Îlets, organise un mariage sous-marin, comme un clin d’oeil à cette passion commune qui avait su les jeter dans les bras l’un de l’autre 45 ans plus tôt.
C’est donc après le mariage civil à la mairie des Trois-Îlets, que tous ont embarqué en direction de l’Anse-Dufour, sous la conduite de Walter Wagnier « abbé de circonstance de la paroisse Espace Plongée » pour cette célébration plutôt insolite.

2
VOS COMMENTAIRES
  • Monté-Christo - 12.09.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • jimmy - 12.09.2018
    faire un mariage sous l'eau est original et pas très comment en martinique et c'est pour soit qu'on le fait et pas pour les autres.!!!!!! c'etait mon reve .faut sortir un peu pr.
  • P.R.1955 - 12.09.2018
    ail !
    mais ou va se nicher la bêtise humaine ?
    toutes les occasions sont bonnes
    pour faire parler de soit
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION