ACTUALITé - INTERNATIONAL

Haïti. Pourquoi Port-au-Prince est la ville la plus sale au monde

franceantilles.fr 12.05.2018
Loop HAÏTI

15RÉAGIR

Haïti. Pourquoi Port-au-Prince est la ville la plus sale au monde

Dans le 20e rapport de l'enquête annuelle de Mercer sur la qualité de la vie, publié en mars et concernant 231 pays, Port-au-Prince, capitale d'Haiti, est numéro 1 sur les 10 villes les moins bien classées dans le monde en matière de salubrité.

Le porte-parole du maire de Port-au-Prince, Allwitch Joly, reconnaît que la capitale d'Haïti est sale. Contacté il a souhaité mettre l'accent sur les défis auxquels fait face la mairie malgré ses efforts pour combattre cette situation, qui ne fait que salir l'image du pays à l'échelle mondiale.

UNE COMPÉTENCE QUI NE RELÈVE PAS DE LA MAIRIE
« La gestion des déchets dans l'air métropolitaine ne relève pas des compétences de la mairie, souligne Allwitch Joly. C'est la mission du Service métropolitain de collecte de résidus solides (SMCRS) qui a malheureusement échoué. Mais je ne les condamne pas » , dit-il, reconnaissant le manque de moyens qui empechent cette entité spécialisée de bien faire son travail.

LA SURPOPULATION
L'exode massif de la population des autres villes de province vers les grandes villes, est l'un des grands défis qu'il faut prendre en compte quand on parle de gestion de déchets. La zone métropolitaine n'était pas conçue pour recevoir autant de gens, avance le porte-parole du maire.
Ensuite, l'État haitien n'a pas un plan d'aménagement du territoire pour recevoir et gérer les habitants. Or, « plus les gens sont nombreux au sein d'un seul et même endroit, plus il y aura de déchets produits ».

PROBLÈME D'ÉDUCATION
Les citoyens ne se cachent même plus pour balancer leurs poubelles dans les rues, surtout quand il pleut. « Parce qu'ils savent que la mairie va passer les ramasser » , soutient Joly. Mais parfois, à cause du manque d'équipements, les lots de détritus restent longtemps dans l'espace public avant d'être ramassés.

DES SOLUTIONS ENVISAGÉES
Dans la commune de Cité Soleil, quartier populaire de Port-au-Prince, se trouve Truitier. Cet espace a longtemps été utilisé comme décharge pour les ordures de la capitale haïtienne. Mais aujourd'hui, Truiter n'en peut plus, reconnait Allwitch Joly.
La mairie consciente de ce problème veut bien agir en conséquence. C'est pour cette raison, qu'elle travaille avec des organisations et d'autres mairies sur un projet d'inter-communalité afin de créer un centre de décharge et de transformation de fatras. Une campagne de sensibilisation à l'intention des jeunes dans les écoles est aussi en cours. Elle vise à inculquer aux concernés un comportement responsable vis-à-vis de leur environnement. De leur coté, es autorités municipales vont tout mettre en oeuvre en vue de renforcer la flotte des véhicules nécessaires pour un ramassage ponctuel des ordures.
Port-au-Prince n'est pas le seul théatre où s'amassent les détritus au quotidien. Au Cap-Haitien par exemple, la deuxième ville du pays, les gens dénoncent l'insalubrité de certaines rues.
15
VOS COMMENTAIRES
  • BIGRE - 17.05.2018
    La Martinique et les martiniquais ne font pas mieux que les Haïtiens ( même ils font pire, car ils n'ont pas d'excuse, car on ose payer des gens fainéants ( qui refusent de travailler et qui font semblant de travailler de toutes leurs vies).
    Alors stop et fin aux magouilles locales.
    Arrêtons de gaspiller l'argent public des français.
    Merci.
    Bon courage.!
  • zakari - 16.05.2018
    @laverite
    Vous êtes incapable de faire une réponse sans vulgarité.
    Vous perdez votre sang froid, vous êtes entrain de faire une dépression qui nécessitera sans doute un internement en psychiatrie.
    Cela fait sans doute depuis votre naissance et encore plus avec l'avènement d'internet vous dénoncez la loge, pour quel résultat ? C'est vous qui êtes sous antidépresseurs pas les francs maçons.
  • laverite - 16.05.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • laverite - 16.05.2018
    zakari couché tu ne sais rien...
    mais tu marches au foin !!!

    non les reseaux deja ultra présents la bas ( puisque continuum de l etat francais ripoublikain et la francafrique colonial) !!! ne peuvent pas piller comme il le font chez nous ducon...alors personne le fait.. et surfacturer les budget publics

    de plus ca tombe bien , car quand les connards potentats locaux installés par la france, qui les gouvernent à la schlague , FOUTTENT LEURS PATTES CROCHUS DANS LES CAISSES DE LEUR ETAT § § §ils piquent tout....(gestion très îlienne hein ?) donc plus de budget pour rien.; idem babydoc,aristide, martelly etc etc etc tous fm

    leurs problèmes a eux comme dans beaucoup de pays africains.. et la martinique et dom tom ... ce sont pas les blancs... mais leurs frères noirs !!! qui les niquent a plus soif..

    what else?
  • nolorAdidi ou Adidi - 15.05.2018
    @zakari
    Très bonne réponse, 18 sur 20
  • zakari - 15.05.2018
    @laverite
    Donc, si les îles sœurs sont moins misérables, c'est grâce à la loge ?Si oui, alors je souhaite une invasion de francs maçon en Haïti.
  • Monté-Christo - 15.05.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • Gaskolé - 15.05.2018
    Question ?
    Toute proportion gardée compte tenu de la différence de niveau de vie de formation et d'argent public dépensé je ne suis personnellement pas certain que ni la Martinique ni la métropole dans certains de ses villes dont Paris ne puisse donner de leçons.
    Carcasses de voiture, dépôts d'ordures sauvages, état des routes après les courses cyclistes ici et de grandes manifestations là-bas le démontrent.
    Par ailleurs c'est un sujet assez sérieux pour nous tous les habitants de la planète terre pour que nous puissions en parler sans invectives.
    L'exemple de Cuba me plaît bien même si je ne supporte pas à 100 % la politique de là-bas. Mais il montre comme dans d'autres pays qu'il faut la carotte et le bâton. La carotte formation et civisme. Le bâton la sanction lorsque nécessaire.
  • zakari - 15.05.2018
    @romeoecho
    Lisez le commentaire de Samuel, et vous verrez que la pauvreté n'excuse pas la saleté.
    C'est avant tout une question d'éducation et non une question d'argent.
    A t-on besoin d'être riche pour comprendre qu'il ne faut pas jeter sa poubelle dans la rue.
    Le problème d'Haïti c'est l'ignorance, l'analphabétisme, l'absence de culture de l'hygiène et surtout la corruption des élites haïtiennes.
    Les cubains globalement ne sont pas plus riche que les Haïtiens (le salaire à Cuba est de 20$), mais 99% de la population cubaine est instruite.
  • romeoecho - 14.05.2018
    Parce que
    Pourquoi Port au Prince est la ville la plus sale du monde? Mais parce qu'Haïti est un des pays les plus pauvres du monde. Voilà la réponse la plus plausible à mon sens. Après on peut se demander où sont passés les millions de dollars promis après le tremblement de terre de 2010.
12

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION