ACTUALITé - INTERNATIONAL

Le Nobel de la paix à deux héros de la lutte contre les violences sexuelles

AFP 05.10.2018

7RÉAGIR

Le Nobel de la paix à deux héros de la lutte contre les violences sexuelles

Montage photos du 5 octobre 2018 du médecin congolais Denis Mukwege et de la Yazidie Nadia Murad, prix Nobel de la Paix 2018

-Frederick FLORIN (AFP)

Le prix Nobel de la paix a été attribué vendredi au médecin congolais Denis Mukwege et à la Yazidie Nadia Murad, ex-esclave des jihadistes, deux champions de la lutte contre les violences sexuelles employées comme "armes de guerre" dans les conflits.

L'un gynécologue de 63 ans, l'autre victime de 25 ans devenue porte-parole d'une cause, Denis Mukwege et Nadia Murad incarnent un élan planétaire qui dépasse le cadre des seuls conflits, comme en témoigne le raz-de-marée #MeToo déclenché il y a un an jour pour jour.

Ils sont récompensés "pour leurs efforts pour mettre fin à l'emploi des violences sexuelles en tant qu'arme de guerre", a déclaré la présidente du comité Nobel norvégien, Berit Reiss-Andersen.

Tous deux ont dédié leur prix aux centaines de milliers de femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits.

- Un Nobel en pleine opération -

Reflétant la liesse qui s'est emparée du pays, l'annonce du comité Nobel a été accueillie par des youyous à l'hôpital de Panzi, que Denis Mukwege a fondé en 1999 à Bukavu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

"Ce prix Nobel traduit la reconnaissance de la souffrance et le défaut d'une réparation juste en faveur des femmes victimes de viols et de violences sexuelles dans tous les pays du monde et sur tous les continents", a dit le médecin dans une courte déclaration dans sa clinique.

"L'homme qui répare les femmes" – titre d'un documentaire qui lui a été consacré - était dans le bloc opératoire quand l'information est tombée.

"J'étais en train d'opérer quand soudain (les gens) ont commencé à hurler", a-t-il témoigné sur le site Nobel officiel. "Je peux voir dans le visage de nombreuses femmes à quel point elles sont heureuses d'être reconnues. C'était vraiment touchant".

Femmes, enfants et même bébés de quelques mois... L'hôpital a traité quelque 50.000 victimes de viols en deux décennies.

Pour le "docteur miracle" - son autre surnom -, ces violences sexuelles sont des "armes de destruction massive", hélas "pas chères et efficaces".

"Nous avons pu tracer la ligne rouge contre l'arme chimique, l'arme biologique, l'arme nucléaire. Aujourd'hui, nous devons aussi mettre une ligne rouge contre le viol comme arme de guerre", déclarait-il à l'AFP en 2016.

- Une histoire dure à raconter -

Sa colauréate irakienne Nadia Murad, issue de la minorité yazidie, a elle-même vécu ces horreurs dans sa chair.

Comme des milliers de filles et femmes de sa communauté, elle a été réduite en esclavage sexuel par le groupe jihadiste État islamique (EI) en 2014, avant de parvenir à s'évader.

"Ça n'a pas été facile pour moi de parler de ce qui m'est arrivé parce que ce n'est pas facile, particulièrement pour les femmes au Moyen-Orient, de dire qu'on a été des esclaves sexuelles", a-t-elle rappelé vendredi.

Le prix "signifie beaucoup, pas seulement pour moi mais pour toutes ces femmes en Irak et dans le monde entier" qui ont été victimes de violences sexuelles, a-t-elle dit par téléphone au site Nobel officiel.

Devenue ambassadrice de l'ONU pour la dignité des victimes du trafic d'êtres humains, Nadia Murad, dont six frères et la mère ont été tués par l'EI, milite désormais pour que les persécutions commises contre les Yazidis soient considérées comme un génocide.

- Renoncer à la honte -

Les félicitations ont afflué. "Difficile d'imaginer deux gagnants plus dignes", a réagi le Haut-Commissaire de l'Onu aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet.

Le patron de l'Otan, Jens Stoltenberg, a salué des "efforts inlassables" pour faire cesser "les crimes les plus sombres", le président irakien Barham Saleh un "honneur pour tous les Irakiens" et la chancelière allemande Angela Merkel un "cri d'humanité au milieu d'horreurs inimaginables".

La prise de conscience internationale progresse.

Adoptée en 2008 par le Conseil de sécurité de l'ONU, la résolution 1820 stipule que les violences sexuelles en temps de conflit "peuvent constituer un crime de guerre, un crime contre l'humanité ou un élément constitutif du crime de génocide".

Dans la sphère civile, le tsunami #MeToo a aussi marqué les esprits.

"#MeToo et les crimes de guerre, ce n'est pas la même chose", a commenté Mme Reiss-Andersen. "Mais ils ont en revanche un point commun: c'est qu'il est important de voir la souffrance des femmes, de voir les abus et de faire en sorte que les femmes renoncent à la honte et osent parler".

Depuis les premières révélations visant le producteur américain Harvey Weinstein le 5 octobre 2017, le mouvement a fait tomber bon nombre de célébrités et hommes de pouvoir.

L'onde de choc s'est propagée jusqu'à l'institution Nobel puisqu'un scandale de viol a poussé l'Académie suédoise à reporter d'un an le Nobel de littérature 2018.

Le Nobel de la paix sera formellement remis à Oslo le 10 décembre.

7
VOS COMMENTAIRES
  • zakari - 07.10.2018
    Petite précision
    C'est la première fois qu'un noir "francophone" obtient un prix Nobel et c'est à souligné. Les prix Nobel chez les noirs anglophone sont légions, même la petite Sainte-Lucie a deux prix Nobel (économie et littérature). Cette discrimination est dû à la différence de mentalité entre anglophone et francophone. Les anglophones sont généralement considérés plus mature que les francophones qui ont une mentalité considérée par le plus grand nombre comme plus infantile. Lorsque BOKASSA donnait du "PAPA" au général De Gaulle, comment ne pas lui tendre une sucette ? Lorsque l'on parle de françafrique, on parle d'un lien paternaliste entre la France et les anciennes colonies d'Afrique noire. Il n'y a pas le même rapport entre l'Angleterre et les anciennes colonies britanniques. Idem pour la littérature francophone qui puise son inspiration presque exclusivement dans le passé. Même dans notre région de la caraïbe, la petite Barbade (anglophone) est indépendante depuis 52 ans, alors que la Martinique (marxiste-leniniste) refuse même l'autonomie. Mais je comprends les martiniquais, avec nos marxistes, nous finirons dans des parcs zoologiques
  • Monté-Christo - 06.10.2018
    Ils snen occupent tellement bien, qu'ils les mettent dans le lit
  • exagone - 06.10.2018
    Monté-Christo
    désoler ma poule
    fallait pas m insulter
    réfléchi si tu peu
    avant d écrire n'importe quoi
    Bisous !!
  • Monté-Christo - 06.10.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • P.R.1955 - 05.10.2018
    Monté-Christo
    les français de souche
    eux s occupent de leurs enfants
    ce n est pas le cas des Martiniquais
    qui eux attendent que l état
    subvienne a leurs besoins
    plus de 80% des familles
    Martiniquaises sont
    MONO PARENTALES
    bravos les (queutards) irresponsables !!
  • zakari - 05.10.2018
    Bravo !!!!!!!
    Je ne répond pas à l'ABABA. Voilà un prix Nobel qui me faire plaisir. Comme j'ai dis à mainte reprises, j'ai vécu de très longue années en Afrique noire, et j'ai encore cette région du monde dans le coeur et dans les tripes. Aujourd'hui grâce à internet, je continue à suivre l'actualité africaine et cela fait des années que je connais le travail de cet homme dans une région de la RDC (ex Zaïre). La guerre civile dans la région du nord Kivu est d'une cruauté qui dépasse l'entendement et ce gynécologue consacre sa vie à réparer les dégâts sur les femmes de la violence dont elles-sont victimes. Il mérite cette distinction et je dis BRAVO!!!!!
  • Monté-Christo - 05.10.2018
    Faut créer un prix pour atteinte aux enfants, sur que les FdS auraient eu le premier prix
    Pour leurs amours immodéré des gosses
    Un prix aussi pour zakacon le complexe qui veux être plus blanc que le blanc
  • mouche Corbillard - 05.10.2018
    En mode : Mise au point
    vue comment la DÉLINQUANCE et les délinquants vivent en PAIX sans être inquiété et puni à la hauteur de leurs méfaits en France et dans les départements ultramarins

    je pense qu'Il faudrait en 2019 penser à présenter les juges et magistrats de France et d'outre mer pour le travail formidable qu'ils accomplissent car ils méritent AMPLEMENT le prix IgNOBEL de la PAIX
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION