ACTUALITé - POLITIQUE

EXCLUSIF - Emmanuel Macron à France-Antilles : l'entretien exclusif à retrouver ce week-end

franceantilles.fr 29.09.2018
Photos Dominique Chomereau-Lamotte

5RÉAGIR

Emmanuel Macron à France-Antilles : l'entretien exclusif à retrouver ce week-end

Après deux jours en Martinique, puis en Guadeloupe, le président de la République a accordé une interview exclusive à France-Antilles. L'entretien complet est à retrouver dans notre édition de ce week-end.

Aucun sujet ne lui a été épargné. Le président de la République Emmanuel Macron est longuement revenu, pour France-Antilles, sur sa visite. Il parle de son ressenti, des sargasses, du chlordécone, d'abattement fiscal, de contrats aidés, de Saint-Martin mais aussi de santé, d'autonomie et de responsabilité. Entretien exclusif à retrouver dans notre édition de ce samedi 28 septembre.


5
VOS COMMENTAIRES
  • zakari - 01.10.2018
    @alaska
    Je suis à 100% d'accord avec vous, c'est cela que je m'évertue à dire depuis des années. Pourquoi jouer au baroudeur, au progressiste, au révolutionnaire en Martinique, mais en catimini être plus anti-indépendantiste que moi qui dit haut et fort que je suis contre (pour le moment) l'indépendance, parce que je n'ai aucunement confiance dans la capacité de gestion de nos indépendantistes. Lors de la campagne pour le référendum pour l'autonomie en 2010, je connais un syndicaliste indépendantiste qui a appelé à voter NON ! Au prétexte que c'est l'indépendance qu'il faut et non l'autonomie. Sachant que 95% de la population martiniquaise est contre l'indépendance, il ne prend donc aucun risque. S'il voulait acclamer son amour pour la France, il ne s'y prendrait autrement. C'est gens là font plus de tord à la Martinique, ils sont nuisibles, ils ruinent la Martinique avec leur mentalité passéiste et fossilisée. C'est pour cela que je dis que je suis pour l'autonomie, car avec l'autonomie, on verra réellement leurs compétences, tout en laissant aux martiniquais la possibilité de fuir si la situation est trop tragique puisque nous serons toujours français.
  • laverite - 01.10.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • alaska - 01.10.2018
    Marketing
    Depuis l'affaire Benala et sa dégringolade dans l'opinion public, E.macron l'a dit haut et fort il revoit sa stratégie de communication. Il ne prévoit pas de revoir sa politique mais juste de faire du marketing pour remonter dans les sondages. Il vient donc aux Antilles et dit aux Martiniquais ce qu'ils veulent entendre :
    -réparation (mot qui veut désormais dire dans l'imaginaire martiniquais du fric gratos pour un esclavage qu'ils n'ont jamais vécu et pour cause il y a 170 ans qu'il est abolit mais dont ils revendiquent une souffrance le tout avec voiture neuve, allocations, climatisation, centre commerciaux iphone... Quelle souffrance !
    -autonomie et plus de responsabilité, oui ils le clament tous mais ne le réclament pas à la France et votent "non" lorsqu'on le leur propose! Les martiniquais veulent entendre qu'ils sont autonomes mais certainement pas l'appliquer avec les diminutions de budgets qui vont avec.
    E.Macron a dit Martiniquais ce qu'ils voulaient entendre mais il ne fera rien de plus. Ça sert à ça un conseiller en communication.
  • laverite - 30.09.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • laverite - 30.09.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • zakari - 30.09.2018
    En live
    FA en parlera sans doute, mais à Saint-Martin il y a eu un différent entre Emmanuel Macron et les élus de cette collectivité. E.Macron a protesté devant la lenteur dans les réparations. L'autonomie a du bon pour les élus, ça leurs permet de jouer aux roitelets, mais hélas, au détriment des masses laborieuses.
  • laverite - 30.09.2018
    Blablablabla...ronzzzzron zzzzz ! ! !
    what else ?

    D UN GAULOIS RÉFRACTAIRE....LOL
  • zakari - 29.09.2018
    Responsabilité
    "Il parle d'autonomie et de responsabilité". Je ne suis pas macroniste, mais s'il envisage d'octroyer l'autonomie a la Martinique, alors je pense que je vais adhérer à LREM. Cela fait plus de 60 ans que certains réclament le droit pour les martiniquais de pouvoir gérer nos affaires " nous-mêmes", alors si Macron pouvait pas une entorse à la constitution faire en sorte que la Martinique accède à plus de responsabilités, alors chouette. Par contre, je ne donne pas cher de la peau de certains agités indépendantistes... Il faudra qu'ils expliquent aux mères de familles qui vivent des minimas sociaux pourquoi du jour au lendemain elles n'ont plus de RSA, d'allocations familiales, ni de CMU, etc... Qui sème le vent récolte la tempête dit le proverbe. On verra si c'est avec le drapeau rouge-vert-noir qu'ils rempliront le tube digestif des déshérités.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION