ACTUALITé - POLITIQUE

Le mot « race » banni de la Constitution

franceantilles.fr 28.06.2018
F.-X. G., à Paris / Photo AFP

8RÉAGIR

Le mot « race » banni de la Constitution

Un amendement supprimant enfin le mot « race » de l’article 1er de notre Constitution a été adopté, ce mercredi, en commission des lois de l'assemblée nationale.

« À la deuxième phrase du premier alinéa de l’article 1er de la Constitution, les mots « de race » sont supprimés ». Les députés du groupe Nouvelle gauche, Hélène Vainqueur-Christophe, Ericka Bareigts et Serge Letchimy, ceux du groupe GDR, Huguette Bello, Philippe Nilor, Manuéla Kéclard-Mondésir, Gabriel Serville, en lien avec tous les groupes républicains, sont les signataires de cet amendement que la commission des lois vient d'adopter dans le cadre de l’examen du projet de loi visant à réviser la Constitution.

Combat de longue date
Par deux fois, en 2004 et 2007, Victorin Lurel, alors député, avait échoué à obtenir la suppression du mot « race » de la Constitution. François Hollande s'y était ensuite engagé en 2012. « C’est aujourd’hui l’honneur de la représentation nationale de faire aboutir un combat de longue date, porté et animé par nombre d’associations, de personnalités politiques et de constitutionnalistes », se félicitent Hélène Vainqueur-Christophe, qui a porté l'amendement, mais également Huguette Bello et Gabriel Serville.
« Supprimer le support qu’est le mot, ajoute l'élue guadeloupéenne, ne supprimera évidemment pas les discours ni même les actes racistes mais permet de supprimer la légitimité qu'ils pourraient puiser dans notre loi fondamentale ».

8
VOS COMMENTAIRES
  • BIGRE - 14.09.2018
    Agissons en appliquant ces mesures détaillées !!!
    Il faut Réformer notre veille constitution française, mais aussi le statut des élus, des politiciens. Il faut remettre la proportionnelle. Il faut supprimer le sénat, il faut diviser par deux le nombre de députés.Il faut supprimer plus de la moitié des postes et fonctions d'élus dans les régions, dans les départements, dans les communes, dans les communauté d'agglomérations Il faut baisser les indemnités de moitié des élus et des politiciens.À méditer et à faire pour le peuple français Vivement que le rassemblement national se fasse pour le peuple français. Nous avons besoin de rassemblement pour nous protéger du parlement européen de Bruxelles. Aussi dans un futur proche la France quittera l'union européenne pour protéger notre économie et surtout redonner du pouvoir d'achat et de la confiance. Merci
  • de base - 24.08.2018
    RACE
    J'aimais bien lorsque quelques racistes me disaient sale race ou sale nègre etc etc j'ai pu visiter quelques commissariats pour m'expliquer, juste q'une fois j'ai raté un pour me prendre un mur résultat une fracture du poignet bon sinon je m'amusais bien. épuis au moins je savais qui était raciste.
  • laverite - 24.08.2018
    ET PENDANT QU ON NOUS AMUSE ! ! !
    A quand supprimer le mot "pluie" du petit robert....

    pour qu il arrête de pleuvoir ??????

    tas de cons... rien d autre a fouttre et légiférer sérieusement ?

    a quand une loi en france pour interdire la connerie et supprimer les couillons !!!!! on passerait facilement de 66 millions a 1000 personnes restantes.. ! ! !!

    what else?
  • mouche Corbillard - 28.06.2018
    En mode : Réponse à Mon exagone ADORE
    @ EXAGONE

    Les jeunes qui insultent ne font qu'imiter vos amis de la bas
    Exemple :
    « Coupe du monde 2018: Il devrait «prendre du Banania», les propos racistes d'un commentateur pendant Islande-Nigeria choquent"

    Lien en preuve :
    https://www.20minutes.fr/sport/2294875-20180622-coupe-monde-2018-devrait-prendre-banania-propos-racistes-commentateur-pendant-islande-nigeria-choquent

    Voilà son excuse après :
    A la mi-temps, le commentateur est revenu sur son commentaire. « J’ai dit Banania comme j’aurais pu dire Poulain ou Benco ». Et de s’enfoncer : « j’ai dit Banania parce que j’en ai bu ce matin. Je précise qu’un de mes meilleurs amis est Sénégalais ».

    Arrêtons-nous sur cette partie de son excuse « j’ai dit Banania parce que j’en ai bu ce matin. Je précise qu’un de mes meilleurs amis est Sénégalais ».
    L’EXCUSE BIDON je peux me permettre d’insulter car j’ai des amis …

    Conclusion
    Pour répondre à la question que vous vous poser à juste TITRE : Les jeunes Martiniquais qui insultent les Métropolitains le FONT parce qu’ils ont beaucoup d’AMIS métropolitains.

    CQFD
  • DAMBRUN - 28.06.2018
    Très bien !
    Qui savait que le mot figurait dans la constitution ? Il va falloir être logique, supprimer le mot dans le dictionnaire, dans le langage commun et modifier tous les textes qui utilisent ce mot.
  • exagone - 28.06.2018
    comment vont dire les jeunes martiniquais
    pour insulter les métropolitains
    qui résident ou viennent en vacances en Martinique ?
  • NICHOLSON - 28.06.2018
    Un amendement supprimant le mot rae
    Qu'en est il du rapport et de l'amendement Marie-Jeanne qui allait déjà dans ce sens?...
  • kapassé - 28.06.2018
    supression du mot race
    Une bonne chose quelque soit la couleur de nôtre peau on est et reste des humains.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION