19RÉAGIR

ACTUALITé - SANTé

Plus de 2000 personnes mobilisées pour sauver l'hôpital public

CHUM douvan douvan/Sauvons la santé en Martinique a mobilisé plus de 2 000 personnes ce mardi matin. Le cortège parti de la Maison des syndicats s'est rendu à la préfecture ou une délégation devrait être reçue par le secrétaire général du préfet.
Dans les rues, le personnel hospitalier, et aussi des maires, des usagers de l'hôpital.

CHUM douvan/Sauvons la santé en Martinique avait prévenu : si sa délégation revenait insatisfaite de sa rencontre au ministère de la Santé, il passerait à un autre stade pour la « sauvegarde de l'hôpital public ».

19
VOS COMMENTAIRES
  • naze - 18.06.2018
    40% qeul type de developpement
    CESAIRE disait que "le colonisé n'a qu'une idée c'est que le colon s'en aille pour faire pire que lui" ce système est déjà en place nombre de fonctionnaires qui ont les avantages que tout le monde connaît , ce sont très souvent des enfants paysans ou prolos pleurent la bouche pleine oui c'est ça la réalité des îles on fait semblant de ne pas voir les inégalités toujours plus pour les mêmes on s'empiffre personne ne veut réellement investir dans ces pays combien jours de congé ? pays de pignoufs de tartarin de cocagneurs
  • BIGRE - 15.06.2018
    En Martinique pour l'intérêt de nous tous il faut remettre de la rigueur, des sanctions disciplinaires et financières et pénales aux contrevenants martiniquais.
    Mettez vous au travail au lieu de faire semblant de travailler ou pour certains de refuser carrément de travailler.
    Arrêtons les primes de 40% aux salariés qui vivent et installer à vie sur la Martinique.
    L'état français doit reprendre le contrôle total des finances de la Martinique et des DOM TOM en général pour arrêter les magouilles, les fraudeurs,les escrocs etc...!!!
  • zakari - 14.06.2018
    À Alix
    Macron fera avec le CHUM la même chose qu'il a fait pour la SNCF, ce sera du donnant donnant, l'État prendra à sa charge la dette du CHUM, mais en contrepartie il imposera une cure d'austérité, c'est une évidence.. Mais imaginer que l'État règlera la dette du CHUM sans rien exiger en retour, c'est rêvé.. Avec une dette de l'État qui frôle les 100% du PIB, l'heure est à la réduction des dépenses de l'État, en métropole on ferme des services partout dans les hôpitaux, la Martinique n'échappera pas à la purge.
  • alix - 14.06.2018
    @ Zak, ça fait du bien de lire des gens qui se posent des vraies questions, et refusent le "prêt à penser" !
    Et, dans ce cortège hurlant, personne ne trouve scandaleux qu'il y ait plus d'administratifs que de soignants dans un hopital "universitaire" ?
    Et alors qu'un réseau informatique performant permettrait une gestion administrative plus rationnelle et moins coûteuse ?
  • BIGRE - 14.06.2018
    Magouilles et compagnie et économie souterraine en Martinique.
    Oui arrêtons le gaspillage de l'argent public des français ( des milliards d'euros par année).
    Licencions, condamnons les contrevenants, que la justice française s'applique" tolérance zéro en Martinique, dans les DOM TOM et en France."
    Arrêtons vos blablabla, vos hypocrisies !!!
  • profane - 14.06.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • zakari - 14.06.2018
    @Alix
    Merci pour vos précisions.
    "Combien pèsent-ils dans la masse salariale totale, quel est le ratio adm/soignant dans une structure de même taille au niveau national ?

    Concernant le personnel administratif, j'avais entendu sur un médiat que la masse salariale pour le personnel "non soignant" s'élevait (de mémoire) approximativement à 175 millions d'euros par an, alors que pour le personnel soignant, elle côtoyait les 100 millions d'euros.

    Trop longtemps et pour des raisons politiques et idéologiques, le CHUM était une vache à lait aux yeux des syndicats populistes, "c'est l'état, sé lajan nou".

    Aujourd'hui, la beuverie est terminée, il faudra faire une cure d'amaigrissement qui risque d'être très douloureuse si nous ne voulons pas assister à la transformation du CHUM en mouroir.
  • profane - 14.06.2018
    Blablablabla...ronzzzzron zzzzz ! ! !
    pendant qu on nous amuse.. 1,5 milliard en moyenne par an.. juste pour faire les salaires majorés mirobolants a une bande de branleurs livrés a eux même et au syndicat...lol et re lol

    what else ???
  • kapassé - 13.06.2018
    chum
    Pas de solution pour sauver le chum parmis les grévistes il y en a qui contribuent aux mauvais comportement interne sans généralisé bien sur ce n'est pas les subventions qui réglera le problème du chum chaque agent devait avoir un poste égale à ses compétences et respecter l'environnement de travail et loin de congé de maladies.
  • alix - 13.06.2018
    Désolé, mais hormis un véritable big bang, je ne vois vraiment pas ce qui pourrait sauver l'hôpital public !!!! En tout cas pas ceux qui sont là depuis nanninannan, à tendre une main et à jeter de l'autre !
12

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION