ACTUALITé - SOCIAL

Daniel Gromat sur le conflit Odyssi : les robinets continuent de couler, pour l'instant

franceantilles.fr 15.05.2018
Vidéo Jean-Marc Etifier

5RÉAGIR

Daniel Gromat sur le conflit Odyssi : les robinets continuent de couler, pour l'instant

Les rencontres entre le syndicat et la direction d'Odyssi se suivent et se ressemblent. Il n'y a pas de protocole d'accord signé pour l'instant. Une nouvelle aura lieu en début de soirée ce lundi 14 mai. Le préavis de grève demeure et la menace de coupure d'eau reste d'actualité. SI rien ne bouge, les militants sont prêts à passer à l'acte. Daniel Gromat s'exprime sur la situation


5
VOS COMMENTAIRES
  • mouche Corbillard - 15.05.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • laverite - 15.05.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • larose75 - 15.05.2018
    Nous c les syndicalistes qu'on va menacer
    si vous vous permettez de "fermer les vannes" de l'eau qui est un service fondamental du aux martiniquaises et aux martiniquais.
    Réglez vos affaires, séquestrez les patrons, mais ne TOUCHEZ PLUS AUX CITOYENNES ET CITOYENS
  • Eric - 15.05.2018
    Tout à fait d'accord avec @jrf972!!!
    Il est incompréhensible et révoltant que soient envisagées des coupures d'eau.
    Une loi récente a en effet strictement interdit cette pratique, au motif que l'eau est un bien essentiel à la vie dont personne ne doit être privé, et c'est valable quel que soit le motif incitant à des coupures, y compris en cas d'impayés.
    Que des militants brandissent la menace de le faire, les bras m'en tombent…
  • laverite - 15.05.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • zakari - 15.05.2018
    téméraire oui, mais sous la protection des lois française.
    Daniel Gromat annonce doctement vouloir couper l'eau aux administrés du territoire de la CACEM, il le ferra s'il n'obtient pas satisfaction (il exige le départ du directeur).
    L'ultracisme de nos syndicalistes en Martinique me fait penser à la réponse de l'ancien président du Togo à un journaliste français, feu Gnassimbé Eyadema : "le nègre ne comprend que le langage du bâton".
    En effet, si Gromat était syndicaliste en Afrique, il y a longtemps qui serait au paradis.
    Cela viendra en Martinique, soyons patient.
  • zakari - 15.05.2018
    L'eau c'est la vie
    Partout dans le monde, l'eau est considérée comme un élément vital pour la vie, donc privé des personnes d'eau est impensable.
    Mais en Martinique, l'île à l'hyper activitée syndicale, les lois universelles ne s'appliquent pas, c'est la loi syndicale qui prime sur le reste.
    Avec une bonne autonomie article 74, on verra si nos syndicalistes se comporteront en Boukman téméraires.
  • jrf972 - 15.05.2018
    scandaleux
    Bonjour, pour info en hexagone la justice a condamné une société de distribution d'eau parce qu'elle avait coupé l'eau à un abonné en retard de paiement alors que la coupure en question est strictement interdite pour ce motif.... et nous, ici, en Martinique, des illuminés de syndicalistes menacent de couper l'eau à tout ou partie d'une population d'honnêtes gens pour un motif fallacieux qui ne les concerne en aucune façon... mais de qui se moque-t-on ??
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION