ACTUALITé - SOCIéTé

INITIATIVE - Liannaj nou, espace de réflexion sur le couple

France-Antilles Martinique 10.03.2018
L.S.

2RÉAGIR

Liannaj nou, espace de réflexion sur le couple
À l'origine de cet espace de réflexion : Juliette Smeralda, sociologue, Imanyé Daniel, artiste, et Hervé Thégat, entrepreneur. (de gauche à droite)

C'est un cercle de réflexion, un lieu d'échanges, de rencontres autour du couple, des relations hommes et femmes et de notre société. « Liannaj nou » vise à prendre de la hauteur sur ces questions, afin d'améliorer la situation.

C'est une initiative de Hervé Thégat accompagné d'Imanyé Daniel, artiste, et de Juliette Smeralda, sociologue. Agé de 47 ans, Hervé Thégat se présente comme un père, divorcé, et part du postulat que « beaucoup de gens sont seuls et malheureux et les gens des deux sexes ne se connaissent pas. On a l'impression qu'il y a une guerre des sexes. Comment pouvons-nous vivre mieux ensemble ? » C'est à cette question et d'autres, que Liannaj nou va tenter de répondre. D'abord avec l'éclairage de la socioliogue Juliette Smeralda : « Nous observons que les couples se font et se défont très vite. Nous allons apporter des éléments d'analyse, sociologique, historique, prendre beaucoup de hauteur sur ces thèmes. Nous aurons aussi des invités prestigieux, des experts qui ont travaillé sur ces problématiques. Il s'agira donc aussi de se documenter, d'avoir une vraie base de discussion. » L'espace de discussions est ouvert à tous. Tous ceux et toutes celles qui s'intéressent au couple, ceux qui sont en couple et rencontrent des difficultés ou au contraire ont une belle expérience à partager, ceux qui sont seuls aussi. Ce sera l'occasion d'avoir des échanges nourris et le regard de spécialites sur ces questions.
« COMBLER LE DÉFICIT DE SAVOIR SUR NOUS-MÊMES »
« Nous ne venons pour dire aux gens nous allons régler vos problèmes. Mais nous partageons des éléments d'analyse des rapports homme-femme dans nos sociétés issus de l'esclavage où les membres du couple n'ont jamais eu d'espace pour faire ensemble. Nous souhaitons combler le deficit de savoir sur nous-mêmes. L'histoire se mêle à nos vies quotidiennes » présente Juliette Smeralda. Très concrètement, le cercle va établir un programme mensuel de rencontres. Une conférence sera organisée chaque mois sur une thématique dégagée lors des rencontres hebdomadaires. Des évènements récréatifs sont aussi prévus.
« L'idée de ce cercle c'est d'agir pour le bien de notre pays. Ceux qui se sentent interpelés, concernés sont les bienvenus » précise Hervé Thégat. Pour le moment, une permanence est tenue chaque jeudi à partir de 18h30 sur l'ancienne route de Schoelcher, pour informer les personnes intéressées par ce nouveau concept. Les premières rencontres thématiques se tiendront au mois d'avril.
Pour vous joindre à Liannaj nou
Vous pouvez prendre contact au 0696.10.00.28 ou par mail, contact@liannajnou.fr / liannajnou@gmail.com
Une permanence est tenue chaque jeudi de ce mois à partir de 18h30 au 90 B, ancienne route de Schoelcher (ex margarinerie/ quasiment face à l'imprimerie Absalon).
2
VOS COMMENTAIRES
  • Monté-Christo - 12.03.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • Monté-Christo - 11.03.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • alix - 10.03.2018
    Franchement, tout ramener à l'esclavage ! Seuls les peuples ayant connu l'esclavage de livrent à une "guerre des sexes" ?
    Mme la sociologue, le prêt-à-penser, basta ! Plaquer les théories de vos années d'études à des situations modernes, c'est moyen......très très moyen !
  • BIGRE - 10.03.2018
    Dites non aux mensonges !!!
    Pourquoi la plupart de la population africo-martiniquais vivent dans les mensonges, dans l'hypocrisie, dans les méchancetés,du non respect de l'être humain ???
    Pas étonnant que les problèmes sont très nombreux dans les familles martiniquaises !!!
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION