ACTUALITé - SOCIéTé

DOMINIQUE - Une action solidaire chez les Kalinagos

France-Antilles Martinique 07.11.2017
Propos recueillis par J.-M.M.

0RÉAGIR

Une action solidaire chez les Kalinagos
L'entrée du territoir des Kalinagos.

Plus d'un mois après le passage de l'ouragan Maria sur l'île voisine, l'élan solidaire envers la population se poursuit. Le samedi 28 octobre, le catamaran « le Camamu » a quitté le port du Marin en direction de Roseau, afin d'y acheminer des dons. Une action bénévole ciblant principalement le territoire Kalinago.

« Dans la nuit du 18 au 19 septembre, Maria, ouragan de catégorie 5, a ravagé la Dominique, a ravagé mon territoire et a brisé mon coeur » , confie Romalyn Coco, 27 ans, d'origine kalinago. « Je suis restée 5 jours sans nouvelles de ma famille, personne ne savait ce qui se passait à la Dominique. Ce fut la panique générale pour ceux qui avaient des proches sur l'île, jusqu'à ce qu'on ait des bribes grâce à ceux qui étaient à Roseau. Les premières images de la Dominique furent comme un coup de poignard en plein coeur, que dire à part, « Mon Dieu! Qu'est-il arrivé à mon île ? » , cette magnifique réserve naturelle avec ses 365 rivières et son territoire kalinago, ma maison... »
Après le choc, guidée par la panique, Romalyn contacte Gilbert Larose, propriétaire du musée de « La Savane des esclaves » et sa compagne Elise Foucault. « Je leur ai proposé de venir en aide à mon peuple, ils acceptèrent et ce fut le début d'un travail humanitaire sans relâche » , poursuit Romalyn. « Nous avons pu par le fruit de diverses collaborations, acheminer tous les dons récoltés, 2 tonnes de marchandises comprenant du matériel en tous genres, des médicaments et matériels médicaux, des vivres, des fournitures scolaires, des vêtements... Après 3 heures de chargement, nous avons levé les voiles en direction de Saint-Pierre, nous y avons fait escale jusqu'à 6 heures du matin puis nous avons vogué en direction de la Dominique » .
Chef Faustulus Frederick est un ancien chef du territoire kalinago. Il est artisan, peint et crée des figures kalinago sur des calebasses, il forme également les Chefs.
DES TENTES POUR MAISON
Le chargement était destiné à la fois à l'hôpital de Roseau, dont les aides venaient des infirmières libérales et de la pharmacie du Carbet, ainsi qu'à la population de Wotten Waven et Scott Head dont les aides venaient de la population martiniquaise, de Hyper U Galleria et du continent européen. Une autre partie du chargement a été remis à la population du territoire Kalinago au nord-est de la Dominique, des aides collectées avec la collaboration du lycée du François et du lycée professionnel agricole du Robert. Sur place, 45 jours après le passage de l'ouragan, il n'y a eu aucune évolution. Les personnes qui ont perdu leur maison sont obligées de vivre dans des refuges établis dans des anciennes écoles ou des églises, d'autres sont obligées de vivre dans des tentes, d'autres ont fui le territoire. La police s'est résignée à se brancher sur un groupe électrogène qui permet une connexion Wifi à certaines heures. « La vie n'est plus douce comme avant, elle est devenue oppressante, relate Romalyn Coco. Il n'y a plus d'intimité, les rivières sont devenues des baignoires publiques! Pour avoir de l'eau il faut parcourir des kilomètres! L'agriculture est affaiblie, les cocotiers qui servaient dans la vie de tous les jours sont pour la plupart tombés, les muscadiers ont disparu, les agriculteurs s'épuisent à reprendre leur activité. La population a besoin que l'économie du territoire redémarre et pour cela, il faut les aider dans la reconstruction, l'énergie solaire, l'agriculture et l'éducation. L'école prend du temps à rouvrir faute de fournitures scolaires et de personnels. »
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION