ACTUALITé - A LA UNE

BIODIVERSITÉ - Vers la préservation et la valorisation de nos « Forêts d'exception »

France-Antilles Martinique 11.10.2018
Hervé BRIVAL

3RÉAGIR

Vers la préservation et la valorisation de nos « Forêts d'exception »
Les Pitons du Carbet procurent l'essentiel de l'eau potable et sont essentiels à la production de bois. (DIREN)

Le processus de labellisation des forêts départementalo-domaniales de la Montagne Pelée et des Pitons du Carbet, dite « Forêt des volcans » est en bonne voie.

L'Office national des forêts, la Collectivité Territoriale de Martinique et les différents acteurs du territoire ont en effet rédigé, en concertation, un contrat de projet. Il met en exergue un plan d'actions à mettre en oeuvre sur la période 2018-2023.
Le 4 octobre dernier, le président du Conseil exécutif, Alfred Marie-Jeanne, Louis Boutrin, président du Parc naturel de Martinique et le directeur régional de l'ONF, Pierre Verry, ont paraphé ce contrat de projet. Concrètement, il faut savoir que le label « Forêt d'exception » est en quelque sorte un sésame national de valorisation de forêts exceptionnelles, du point de vue patrimonial, et de gestion concertée. En fait, il met en valeur la dimension territoriale avec la gouvernance de la forêt, la dimension sociale avec la politique d'accueil du public, la dimension professionnelle avec la mise en valeur des savoir-faire forestiers.
Nos forêts qui ont été sélectionnées sous le nom commun de « Forêt des volcans de Martinique » se singularisent pour leur caractère exceptionnel. Sur les sites de la Montagne Pelée et des Pitons du Carbet, on observe une grande biodiversité et la concentration des espèces endémiques à la Martinique.
UN PRÉCIEUX SOUTIEN ÀLA DEMANDE DE CLASSEMENT ÀL'UNESCO...
A ce jour, on estime que la Montagne Pelée représente un patrimoine géologique et historique très fort en tant que volcan mondialement connu. Pour ce qui est des Pitons du Carbet, c'est de ces massifs que provient l'essentiel de l'eau potable et ils sont essentiels à la production de bois dans l'île. Face aux enjeux liés au réchauffement climatique, l'objectif partagé par tous ces acteurs est de préserver et valoriser nos forêts pour ainsi dire conforter leur durabilité car elles sont des éléments structurants des paysages nord-martiniquais.
Ce contrat de gestion envisage la valorisation des forêts de la Montagne Pelée et des Pitons du Carbet, aussi bien sous l'aspect économique que touristique, notamment avec la mise en place de circuits de randonnée, de découverte, ou de sites pour la production de bois.
Pour la Collectivité Territoriale de Martinique, ce label pourrait « booster » la demande martiniquaise d'inscription au niveau français pour l'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO des « Volcans et Forêts de la Montagne Pelée et des pitons du nord de la Martinique » . Signe d'une politique de gestion concertée du patrimoine naturel. Sachez que sur ce dossier, le 23 octobre prochain, les responsables du Parc naturel de la Martinique iront défendre devant le comité français la mise en place du plan de gestion et la stratégie de valorisation de ce bien. D'où l'idée également du PNM de sensibiliser les Martiniquais sur cette question afin qu'ils soient les premiers ambassadeurs pour l'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO des « Volcans et Forêts de la Montagne pelée et des pitons du nord de la Martinique » .
Le 4 octobre dernier, le président du Conseil exécutif, Alfred Marie-Jeanne, Louis Boutrin, président du Parc naturel de Martinique et le directeur régional de l'ONF, Pierre Verry, ont paraphé ce contrat de projet.
3
VOS COMMENTAIRES
  • BIGRE - 12.10.2018
    undefined
    Vu dans l'état de mal propreté que se trouve l'île de la Martinique en 2018Oui la Martinique est l'une des poubelles des caraïbes : dépôts d'ordures ménagères, de déchets de toutes natures, carcasses d'appareils d'électroménager, de voitures, de matières plastiques, de bouteilles de verre, en métal etc...On ne peut pas faire un pas sur terre et sous l'eau pour ne pas apercevoir ce désastre naturel commis par les Martiniquais depuis toujours. À méditer quelle tristesse !!!
  • zakari - 11.10.2018
    Bravo
    Une fois n'est pas coutume, mais j'approuve à 100% cette initiative de Marie-Jeanne et de la CTM. Il faut impérativement protéger les zones forestières de l'île. Une bonne action avant de quitté la vie politique martiniquaise "misié" Marie-Jeanne.
  • mode - 11.10.2018
    Il me semble qu'il y ait dans ce pays :
    * le rocher du diamant !
    * les ilets de Sainte Anne !!
    Etc....
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION