ACTUALITé - VIDéOS

Audrey Pulvar sur la chlordécone aux Antilles : « 100% de la population, quasiment, est touchée »

franceantilles.fr 08.06.2018
Vidéo CNews

22RÉAGIR

Audrey Pulvar sur la chlordécone aux Antilles : « 100% de la population, quasiment, est touchée »

Invitée de Laurence Ferrari dans Punchline sur Cnews, la présidente de la Fondation pour la nature et l'homme a réagi sur le scandale de la chlordécone ce jeudi 7 juin. La vidéo.

« 100% de la population, quasiment, est touchée pour des siècles et des siècles. Et ça ne fait pas la Une des 20 heures ? Et il n'y a pas de cellule de crise ? C'est inimaginable ! », a lancé ce jeudi 7 juin Audrey Pulvar, présidente de la Fondation pour la nature et l'homme. Elle était l'invitée de Laurence Ferrari, dans l'émission Punchline sur CNews. Elle a commenté le scandale de la chlordécone aux Antilles. La veille, le journal Le Monde avait consacré deux pages à cette problématique, dans ses pages Planète.
« Tous les jours, parfois deux fois par jour, moi j'habitais à la campagne, j'étais entourée de bananeraies, on avait sur la peau une pellicule de produits chimiques qui étaient réapndus par avion.


On sait que le chlrodécone a été massivement utilisé dans les exploitations bananières. Ce sont des petits territoires. Dès qu'il y a une pollution des nappes phréatiques ou des cours d'eau, tout le monde est concerné très rapidement », a indiqué la journaliste martiniquaise.
Notre dossier sur la chlordécone à retrouver dans l'édition de ce week-end (9 et 10 juin).
22
VOS COMMENTAIRES
  • BIGRE - 11.06.2018
    Les problèmes de la Martinique,des DOM TOM et de la France c'est la fainéantise, la paresse, l'inaction des gens locaux qui veulent avoir tout gratuit sans bouger le moindre petit doigt.
    Cette époque est bien révolue.
    Oui arrêtons de gaspiller l'argent public des français.
    Arrêtons de payer des fainéants, des salariés qui font semblant de travailler depuis plusieurs décennies.
    Oui en France, dans 'es DOM TOM et en Martinique ont peut baisser les impôts de 66 % en arrêtant de gaspiller l'énergie.
    De réorganiser le travail.
    De remettre le travail obligatoire.
    D'arrêter de payer les gens qui refusent de travailler.
    De supprimer les primes de 40 % aux agents qui font semblant de travailler.
    Il faut fixer des objectifs, des résultats à chaque fin de journée.
  • naze - 11.06.2018
    plasticité idéologique
    le problème de Mme PULVAR c'est qu'elle fait et continue de faire une grave confusion entre information et conviction c'est le reproche qui lui a été fait durant sa période de journaliste et cela s’apparente bien souvent à de l’opportunisme du contorsionnisme ou plasiticité idéologique coiffure afro aux antilles , une autre ailleurs son parcours professionnelle en zig zag montre ses hésitations ou la manipulation des masses on est en 2018 il faut responsabiliser la population qui doit consacrer du temps et des moyens pour comprendre ce monde en perpétuelle évolution peut lui demander de faire un petit effort pour condamner les trafiquants de drogue MARTINIQUAIS qui sèment la mort avec leur produit tout en s’enrichissant des bonimenteurs racialistes qui viennent faire des numeros et rien d’autre elle n’est pas et ne sera jamais émancipée des idées de son père elle doit savoir qu’une personne c’est une époque ,qu’elle cause un peu d’économie donc de la réalité quotidienne et qu’elle joue un peu moins à la diva , la brave marine LE PEN lui avait cloué le bec sur France 2 son nationalisme à géometrie variable
  • nolorAdidi ou Adidi - 11.06.2018
    @ exagonne, parce qu'il est trop gros elle est délicate de mm qu'il y a d'autres( plutôt caucasienne) qui n'aiment pas le radis blanc parce que trop fluet
    les gouts ne se discutent pas
  • profane - 11.06.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • zakari - 10.06.2018
    @Monté Cristo
    Lorsqu'elle se présente comme la nouvelle Angela Devis de la Martinique et qu'elle affirme être pour la l'indépendance de son île, alors qu'elle vit à Paris toute l'année et s'affiche publiquement avec que des étalons blancs et non une personne de sa propre race, alors il ne faut pas qu'elle étonne ensuite qu'elle fasse l'objet de rejets de la part de ceux qu'elle prétend vouloir défendre.
    Mettre ce post.
  • naze - 10.06.2018
    TRISTES TROPIQUES
    Continuez à déployer le tapis rouge aux raspoutines venus d’afrique car ils n’aiment pas le sucre pendant ce temps là on ne parle pas de la drogue QUI TUE DES ANTILLAIS , parlez du chlordecone en oubliant le champagne etc …. Pays de pignoufs vous faites honte à CESAIRE FANON GLISSANT
  • exagone - 10.06.2018
    pourquoi ?
    pourquoi cette femme n aime pas le radis noir ?
  • profane - 10.06.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • zakari - 10.06.2018
    A Mode
    A la place des réparations, vous aurez l'indépendance.
    Mais contrairement à votre fétiche Malsa, je sais que vous êtes contre cette idée.
    Les français ont l'habitude, à l'exemple de ce qu'ils disaient à propos des africains à la fin des années 50 : "Le "nègre" étant réputé se contenter de palabres passionnées qu'il faut feindre d'écouter avec le plus grand intérêt, avant de l'enorgueillir de souverainetés fantoches".
    Voilà se qui attend la Martinique avec nos revendications puériles.
  • Monté-Christo - 09.06.2018
    Comment peut-on laisser une journaliste être insulté de la sorte sur un site
123

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION