ACTUALITé - VIE LOCALE

RIVIÈRE-SALÉE - David est sourd et muet, le coeur de sa maman parle pour lui

France-Antilles Martinique 17.05.2017
D.P.

0RÉAGIR

David est sourd et muet, le coeur de sa maman parle pour lui
Depuis de longues années, Sylvie se démène pour son fils. Elle est enfin heureuse d'avoir pu le faire revenir auprès d'elle en Martinique.

David est sourd et muet de naissance. Son histoire et son parcours de vie sont portés à bras-le-corps par sa mère, femme courage par excellence.

« Votre fils ne parlera jamais! » David a un peu moins de 2 ans lorsque le diagnostic tombe après une série d'examens. Un coup de massue sur la tête et des larmes pour Sylvie, sa mère, qui se souvient de l'onde de choc qu'a produit cette nouvelle. « Vous avez sûrement fait une infection qui n'a pas pu être décelée » , lui répond tout bonnement le corps médical. Un sentiment de culpabilité envahit alors Sylvie, totalement déboussolée. Mais c'est sans compter sur cette manipulatrice en radiologie, qui s'interdit de craquer. Vers l'âge de 6 ans, David est admis dans une école d'Argenteuil, en région parisienne, où réside la petite famille. La méthode dite de l'oralité développée dans l'établissement ne s'avère pas d'une grande efficacité pour David, afin de briser l'isolement qui le ronge. Obliger un sourd-muet à parler en s'appuyant sur l'articulation et l'exploitation des vibrations n'est pas la solution, selon Sylvie. Une grande frustration s'ensuit pour le jeune homme qui s'énerve et se cogne de plus en plus pour signifier un certain mal-être. Une période difficile à vivre pour sa famille qui donne à David un petit frère.
RETOUR AU PAYS
Dans une autre école sur Paris, le jeune sourd et muet s'initie avec succès à la langue des signes française (LSF). À 12 ans révolus et sans structure, il intègre l'institut médico-éducatif de Valence où, loin de ses proches qui effectuent des allers-retours pour lui rendre visite, il vit à l'internat.
Sylvie, qui fait valoir ses droits à la retraite quelques années après, décide de rentrer au pays, en 2013. Si son fils continue à s'épanouir pleinement, l'idée d'avoir son aîné auprès d'elle trotte toujours dans sa tête. Seul problème : quelle structure pourrait accueillir David et dans quelles conditions ?
« Mon fils est sourd et muet depuis la naissance! » Un dilemme auquel Sylvie a trouvé une solution cette année.
Quelques mots griffonnés sur un papier et l'usage de la langue des signes par viennent à le tirer tout en douceur de son silence et à manifester sa présence. David Florimont, 38 ans, exprime essentiellement ses émotions par des gestes que peu d'entre nous connaissent et maîtrisent.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION