0RÉAGIR

HEXAGONE

L’équipe de la banane des Antilles au départ du Marathon de Paris

Alfred Jocksan franceantilles.fr 07.04.2018

Après des mois de préparation l’équipe de la banane de Martinique et de Guadeloupe est arrivée à Paris pour participer ce dimanche aux 42e Schneider Electric Marathon de Paris qui partira sur les champs Elysées pour rejoindre l’avenue Foch en passant par les bois de Vincennes et de Boulogne un parcours mythique de 42 km 195.

Le rêve de tout coureur de fond. Cette année, ils sont 55 000 inscrits. La banane de Guadeloupe et de Martinique est partenaire officiel pour la quatrième année consécutive. Il y a 115 nations représentées avec une participation féminine en forte hausse avec 25 % de femme.
Les hommes et les femmes de l’entraîneur Luc Clérence sont au nombre de douze. Des producteurs et ouvriers de la banane de Guadeloupe et de Martinique qui sont venus fouler le pavé parisien et relever un grand défi en participant au marathon. Ils doivent conserver, voir faire mieux, que leur troisième place au classement par équipe d’entreprise remportée l’année dernière. C’est un challenge sportif qui motive l’ensemble de l’équipe et notamment le capitaine Fred Tramma. « Nous pensons cette année et pourquoi pas, toujours gardé notre place sur le podium par équipe. Il y a deux nouveaux et je pense qu’on fera l’affaire ».
Pour bien réaliser leur mission, l’équipe est composée de deux femmes, Fabienne Massolin qui participe pour la première fois au marathon de Paris et Danielle Zozime qui revient à Paris pour la deuxième fois. Côté masculin citons la présence de Patrick Bonnet avec c’est 12 marathons dans les jambes. De Fred Tramma le capitaine d’équipe, de Bruno Bellemare, d’Alex Sainte Rose, de Louis Michel Abatord meilleur temps du groupe à Paris l’année passée en 02 h 46 min, de Serge Sorente et de Frantz Dérotus deux novices. Une équipe de la banane qui sera aussi au cœur de la course, tout au long du parcours pour distribuer aux coureurs les 115 000 bananes, soit 24 tonnes de fruit jaune soit une pause ravitaillement banane, tous les 5 kilomètres.

0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION