PRATIQUE - MéTéO

Florence devient le premier ouragan majeur de la saison

franceantilles.fr 06.09.2018

1RÉAGIR

Florence devient le premier ouragan majeur de la saison

Florence est désormais un ouragan de catégorie 4, ce qui en fait le premier ouragan majeur de la saison, sans menacer les Antilles puisqu'il adopte une trajectoire nord-ouest.

Ce mercredi, Météo-France Antilles-Guyane a confirmé que le phénomène cyclonique Florence est le premier ouragan majeur de la saison. « L'ouragan Florence déjoue les prévisions qui le faisaient faiblir et se renforce en catégorie 4 avec des vents moyens estimés à plus de 210km/h , rafales à 250 km/h », indique l'agence météo. « Heureusement, il continue sa trajectoire vers le Nord-Ouest sans menacer les Antilles ! »

Houle dès ce jeudi
À 11 heures ce mercredi, son centre était situé à environ 2 200 km à l'est-sud-est des Bermudes ne présentant donc pas de menace pour l'arc antillais.
En revanche, la longue houle générée par cette ouragan de nord-est devrait arriver dès ce jeudi sur le littoral des îles des Antilles avec des périodes supérieures à 12 secondes mais des hauteurs modérées de l'ordre de 2m.

Ouragans en série ?
Toujours selon l'agence météorologique française, l'activité des ondes tropicales sortant d'Afrique est de plus en plus marquée et deux autres cyclones devraient se former, cette semaine, dans le sillage de Florence. Toutefois, Météo-France se veut rassurant et précise qu'il n'y a pas de menace directe et importante prévue pour l'arc antillais.
 
1
VOS COMMENTAIRES
  • mouche Corbillard - 06.09.2018
    EN mode : Climato-scientologue
    Catégorie 4 Manman y paka joué !

    Je me rappelle l'an dernier qu'un scientifique disait que les ouragans seront de plus en plus violents.
    En arrivant déjà à la catégorie 4 Dame Florence ne fait que confirmer les dires de ce scientifique.

    De plus le présentateur Météo de France 2 faisait le lien entre le réchauffement climatique et la puissance des ouragans

    Extrait France Info Tv

    « Nicolas Chateauneuf décrypte ce phénomène de plus en plus violent. "Il y a un lien entre les ouragans et le réchauffement climatique. Quand la température moyenne augmente, les océans se réchauffent également, et il y a plus d’humidité dans l’air. Or, l’humidité et la chaleur sont les deux moteurs qui alimentent les ouragans. Les climatologues sont convaincus que les ouragans les plus puissants vont le devenir encore plus avec le réchauffement climatique, parce qu’ils ont encore plus d’énergie à leur disposition" »
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION