RéGIONS - CENTRE

LAMENTIN - Agriculture : la formation supérieure florissante

France-Antilles Martinique 05.01.2018
Phos

0RÉAGIR

Agriculture : la formation supérieure florissante
Les récipiendaires, entourés de l'équipe pédagogique du Legta de Croix-Rivail et des différents partenaires. (Phos/France-Antilles)

Les douze lauréats des licences professionnelles du lycée agricole de Croix-Rivail ont reçu, récemment, des attestations de réussite de leur établissement. L'occasion de valoriser leur parcours et leur implication.

Le Legta de Croix-Rivail a récemment rendu hommage à ceux qui font la bonne réputation de l'établissement. Douze lauréats en licence, se sont vus remettre leurs diplômes, en présence de leurs parents et de tous ceux qui les ont accompagnés dans leur cursus de formation.
Ce sont plusieurs dizaines de personnes qui ont pris place dans la grande salle de réunion du lycée, pour une soirée organisée par les nouveaux arrivants, sous la houlette de Virginie Michel, enseignante en agronomie et référent pédagogique des licences professionnelles.
Une manifestation au cours de laquelle l'esprit d'entreprise, la volonté de réussir et l'envie de s'investir étaient bien présents. Ainsi, dans son mot de bienvenue, Catherine Girardet, proviseure de l'établissement soulignera : « Nous avons, devant nous, des jeunes avec des projets, qui ont envie de s'investir sur leur territoire » .
DE PLUS EN PLUS DE LICENCES
La cérémonie, qui s'est déroulée en présence des directeurs des différents centres de formation agricole de Martinique, des représentants du CNAM Martinique (Conservatoire national des arts et métiers), dont son président Philippe Saint-Cyr, et de la DAAF (Direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt), a aussi permis de valoriser le travail de dynamisation et de développement de l'enseignement supérieur, hors formation initiale, fait par les responsables de la formation agricole en Martinique. Une volonté qui se matérialise à partir de la deuxième moitié des années 1990, avec le BTSA, la formation ingénieur et les licences. Une dizaine d'années plus tard, les licences « eau » , « agriculture biologique conseil et développement » verront le jour, suivies en 2015 par celle spécialisée dans les « déchets » .
UNE PRIORITÉ,LEUR TERRITOIRE
Ce sont donc les étudiants en licence « Génie des procédés aménagement et gestion de la ressource eau » , « Génie des procédés gestion et traitements des déchets » et « agriculture biologique conseil et développement » qui se sont vus décernés leurs sésames. Douze au total, tous ont témoigné de leur envie, de leur volonté de travailler pour le développement de leur territoire en priorité. Et ceci, même s'il est vrai qu'avec ces licences en poche, de nombreuses perspectives s'ouvrent à eux. Si tous ceux qui étaient présents ont montré leur fierté d'avoir été lauréat ou d'avoir accompagné ses étudiants à la réussite, Virginie Michel, cheville ouvrière de l'établissement a mérité les applaudissements du public et les remerciements de sa proviseure.
À travers elle, c'est aussi à Gérard Descas, - celui à qui elle a succédé - que l'hommage a été rendu. C'est en effet lui qui est le fondateur des licences professionnelles de Croix-Rivail. À son départ à la retraite, il a passé le flambeau à Virginie Michel, qui lui fait hautement honneur.
Chaque étudiant a rappelé combien Virginie Michel (au deuxième plan), enseignante en agronomie et référent pédagogique des licences professionnelles, savait les motiver.
Très recherchées dans toute la Caraïbe, les licences « eau » et « déchets » sont proposées uniquement en Martinique!
ILS ONT DIT
Claudine Dessart, major licence ABCD (Agriculture Biologique Conseil et Développement) : « Mon projet : un cabinet conseil en agriculture »
Je viens du domaine social et j'ai intégré l'agriculture avec plaisir. Parce que j'ai besoin d'une connexion avec la nature, en tant qu'enfant de la campagne. Je souhaite devenir conseillère auprès des professionnels de l'agriculture. Les exploitants ont besoin de la proximité de ceux qui sont en mesure de les accompagner, de les conseiller dans leurs métiers. J'ai pour projet d'ouvrir un cabinet conseil en agriculture.
Laurent Zécler, licence ABCD : « Fixer la barre le plus haut possible »
Après le collège, j'ai passé, ici, mon bac pro, ensuite mon BTS et enfin une licence pro. J'ai fréquenté cet établissement durant sept années.
Et j'en suis fier! J'ai souhaité témoigner, face aux jeunes, afin de leur délivrer un message simple : il faut toujours vouloir aller de l'avant, ne jamais rien lâcher et fixer la barre le plus haut possible. J'ai l'amour de l'agriculture et c'est un métier qu'il faut toujours valoriser!
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION