RéGIONS - CENTRE

LAMENTIN - Monia, 1re dauphine de Miss Jeunesse France

France-Antilles Martinique 12.03.2018
Phos

0RÉAGIR

Monia, 1re dauphine de Miss Jeunesse France
Ce concours a opposé 26 jeunes filles venues de toutes les régions de France. Mona a représenté fièrement la Martinique. (DR)

À 17 ans, Monia Budoc-Louiset, Miss Jeunesse Martinique, a été élue première dauphine de Miss Jeunesse France.

La manifestation, qui s'est déroulée samedi, dans une salle de la Grande Motte à Montpellier, a vu la participation de 26 jeunes filles venues de toutes les régions de France.
Pour Lucien Labonne, délégué de Miss Jeunesse Martinique (comité lamentinois), quand Monia Budoc-Louiset s'est envolée le 1er mars dernier, c'était « vraiment pour l'inconnu » . En effet, alors que ce grand concours de beauté, réservée aux jeunes filles âgées de 16 à 19 ans, allait vivre sa 3e édition, la Martinique s'y présentait pour la première fois.
Sous l'impulsion de Lucien Labonne, les choses se mettaient en place plutôt rapidement pour que Monia (que ses parents avaient décidé de présenter à ce concours) ait un maximum de chance. Mais, face à 26 autres candidates dont 5 venues des régions d'Outremer, c'était un véritable saut dans l'inconnu.
Et même si Monia nous avait confié, avant son départ (FA du 1er mars 2018), être plutôt sereine, rien ne pouvait laisser penser que la jeune martiniquaise reviendrait à la maison avec l'écharpe de première dauphine, ratant d'un pas la plus haute marche du podium.
Monia Budoc-Louiset, la deuxième plus belle jeune fille de France! (DR)
MONIA REVIENT CE SOIR
Outre sa beauté physique, Monia avait pour elle d'être suffisamment bien outillée intellectuellement pour rivaliser avec sa vingtaine de concurrentes. Une fois la première sélection passée, elle restait en scène. Elles étaient alors 12 à espérer accéder à la demi-finale.
Une phase à laquelle Monia accédait, pour le bonheur de ses parents qui l'avaient accompagnés et des quelques Martiniquais de la diaspora qui avaient effectué le déplacement. « Au moment de l'annonce du nom des demi-finalistes, j'ai laissé la salle. C'était trop dur à supporter » , nous a avoué Lucien Labonne. « Et quand j'ai entendu son nom, je ne voulais pas y croire. Nous étions en finale! J'étais trop heureux. A notre première participation, nous voilà en finale avec 4 autres candidates dont celle de la Réunion et de Picardie » . Et c'est cette dernière qui remportera finalement le titre de Miss Jeunesse France, devant la Martiniquaise.
Ce soir, à 19h30, Monia sera de retour en Martinique. Elle portera fièrement l'écharpe la désignant comme la deuxième plus belle jeune fille de France.
Si Miss Jeunesse Picardie porte la couronne, Monia n'a pas à rougir de sa performance, ni de son écharpe de 1re dauphine. (DR)
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION