RéGIONS - CENTRE

LAMENTIN - Vers une nouvelle mobilisation de la CGTM-SOEM

France-Antilles Martinique 13.02.2017
H.Br.

0RÉAGIR

Vers une nouvelle mobilisation de la CGTM-SOEM
Daniel Gromat, le leader de la CGTM-SOEM laisse planer la menace d'envergure si les quatre membres de son syndicat font l'objet de sanctions.

Le 11 novembre dernier après plusieurs jours de grève, un protocole d'accord était signé entre la CGTM-SOEM et la municipalité du Lamentin. Le syndicat a déposé un préavis de grève qui doit prendre effet ce jeudi. Il dénonce le renvoi devant le conseil de discipline de 4 meneurs de la grève de novembre. Une rencontre est prévue ce lundi.

« Il s'agit d'une entrave syndicale, Pierre Samot fait de la discrimination syndicale » , tonne Daniel Gromat. Il est clair que le secrétaire général de la CGTM - SOEM est vent debout contre le maire du Lamentin depuis que ce dernier a décidé de saisir une commission disciplinaire à l'encontre de quatre meneurs de la grève de novembre dernier, dont Marie-Josée Carnier, la secrétaire générale des municipaux du Lamentin.
Au centre du litige, ils seraient soupçonnés par la municipalité d'avoir décloisonné un mur mitoyen au service technique du Lamentin. Pour Daniel Gromat, ce mur en placo-bois estimé par constat d'huissier à 1 100 euros aurait basculé lorsque les agents effectuaient du rangement dans le local. Il n'y aurait aucun acte délibéré de dégradation. C'est ce que le syndicat dit avoir expliqué par courrier au premier magistrat de la ville qui à ce jour n'a pas répondu. Les quatre agents municipaux sont aujourd'hui sous la menace d'une mise à pied de 2 mois sans salaires. « C'est un coût estimé à 18 000 euros pour les 4 camarades » , soutient Daniel Gromat.
UNE RENCONTRE PRÉVUE CE LUNDI
« Il devait demander une remise en état du lieu sans aucune astreinte, c'est ce que dit la loi. Avant toute sanction disciplinaire, le maire aurait dû mener une enquête contradictoire » .
Visiblement à la suite du dépôt d'un préavis de grève, samedi matin le syndicat a reçu un message pour une rencontre cet après-midi à 14 heures avec Pierre Samot et des membres de son conseil municipal. La CGTM-SOEM a indiqué qu'elle allait se rendre à cette rencontre, mais maintient plus que jamais la menace d'un blocage de tous les services municipaux du Lamentin à compter de ce jeudi. Les écoles, les crèches, les services techniques et toutes les infrastructures qui dépendent de la collectivité pourraient rester fermés. En fait, le syndicat ne se fait guère d'illusions sur l'issue de la rencontre qui doit se tenir cet après-midi avec la municipalité. « Nous sommes ouverts à la discussion. Nous lui avons transmis un courrier sur les faits auquel il n'a pas répondu. Nous n'allons pas accepter que nos camarades perdent un seul sou sur leur fiche de salaire. Car ils n'ont commis aucune faute professionnelle » , prévient Daniel Gromat.
0
VOS COMMENTAIRES

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION