RéGIONS - DéPARTEMENT

GRÈVE - CFTU : toujours l'impasse...

France-Antilles Martinique 14.04.2018
RO. L.

6RÉAGIR

CFTU : toujours l'impasse...
Les bus de Mozaïk sont toujours bloqués au dépôt de la place des Almadies, à Fort-de-France. (Jean-Marc Etifier/France-Antilles)

Quand le réseau Mozaïk va-t-il redémarrer ? Nul ne le sait. En clair, lundi, on devrait entrer dans la troisième semaine du conflit à la CFTU, car la réunion d'hier vendredi n'a pas levé les derniers obstacles. En attendant, le maire de Fort-de-France a enfin pris position, la CSTM alerte la CTM et les usagers d'AUTM font le décompte des jours sans bus et interpelle le préfet.

Cet inventaire fait mal. Nous l'avions déjà évoqué, l'Association des usagers de transport de Martinique (AUTM) tient un calendrier très précis des jours durant lesquels le réseau de bus Mozaïk a été impacté par un conflit ou un incident, privant les citoyens de moyen de transport public. En avril, nous en sommes à 11 jours. Quand vous les additionnez aux précédents épisodes, vous obtenez le chiffre vertigineux de 55 jours!
AUTM ne se contente pas de tenir un calendrier, elle scrute les déclarations des uns et des autres. En ce moment, l'association s'intéresse à l'action du préfet : « Que fait-il ? » , s'interroge-t-elle ? Reconnaissons que les services de l'Etat - la DIECCTE, la DEAL - se sont investis dans ce dossier en animant diverses réunions entre les diverses parties prenantes, même si les sous-traitants sortants non retenus pour le nouveau attendent toujours leur verdict au sujet du contrôle de la légalité.
Si l'ATUM interpelle le représentant de l'Etat, elle se montre un tantinet ironique sur le timing de la publication du communiqué du maire de Fort-de-France, Didier Laguerre. Publié le jeudi 12, le texte de M. Laguerre demande « aux différentes parties concernées de prendre en compte le besoin vital et légitime des populations de se déplacer pour leurs activités quotidiennes » .
LOUIS BOUTRIN EST SOLLICITÉ
Le maire foyalais écrit également que de « nouvelles journées de blocage par les transporteurs privés ne sont plus acceptables, notamment au regard des réponses juridiques apportées par les services de l'Etat et par la justice. De plus, à ce jour, de réelles avancées ont été obtenues lors des dernières discussions avec les organisations, quant aux conditions de reprise des salariés » . Les trois autres maires de la CACEM - en particulier son président Athanase Jeanne-Rose - vont-ils à leur tour prendre publiquement position ?
La CSTM, par l'intermédiaire de son secrétaire général, Bertrand Cambusy, a adressé un courrier, daté du 11 avril, à Louis Boutrin, en tant que conseiller exécutif à la CTM chargé des Transports. Que demande-t-il ? Dans un premier temps, il rappelle que « 112 salariés concernés observent leur droit de retrait » ainsi que ceux des quatre sociétés co-traitants (...) » , puis il ajoute « bien que Martinique transport ne soit pas à l'initiative du lancement du marché mis en cause (...), vous n'êtes pas insensible à la situation des usagers en souffrance ainsi que plus de 700 salariés du réseau (...) » . Dès lors, M. Cambusy et la CSTM sollicitent « une rencontre afin de nous entretenir avec vous de cette situation » .
6
VOS COMMENTAIRES
  • BIGRE - 16.04.2018
    Tant que les gens feront semblant de travailler en Martinique.
    Les problèmes resteront entier et ne seront jamais régler.!!
    Arrêtons de gaspiller l'argent public des français.
    Il faut licencier tous ces gens là qui sont des incompétents !!!
  • mouche Corbillard - 15.04.2018
    En mode : ENRAGE
    @ jbf69

    Merci un grand merci à vous de mettre par écrit mes rêves les plus fous mes fantasmes les plus torrides. Oui dégageons ces incapables, dégageons ces nantis et n'ont aucune COMPETENCE.

    Le problème c'est que le peuple Martiniquais refuse le changement, le peuple Martiniquais refuse le grand saut dans le vide.

    Résultat la Martinique TOURNE en rond et le france antilles Participe a cette Mascarade.

    Je donne DEUX exemples :
    Un jeune martiniquais à crée une monnaie virtuelle, aucun article sur lui.
    Deux jeunes demoiselles font un « road trip » en Afrique. Elles ont un article en grande pompe sur le France Antilles. Perso je m’en fou TOTALEMENT de leur AVENTURE

    Je reprends et résume un commentaire d’un certain ERIC qui dit que « le BRGM a réalisé des essais de dépollution au champ depuis 2014 dans des conditions qui permettraient sa mise en œuvre avec le matériel agricole existant déjà en Martinique ». Aucun article la dessus.
    En revanche on a un article sur le « Ballinn Wet Festival » avec en photo des jeunes filles GROSSES GRASSES avec de GROS ventres et les cuisses BOURREES de cellulites.

    Voilà le problème en Martinique le traitement de faits totalement INUTILES.

    PS : Quelles sont les diplômes de la « sénatrisse » de Martinique ? La défenseure des prisonniers ? Encore une ELUE sur le NOM DE CESAIRE
  • Monté-Christo - 15.04.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • jbf69 - 15.04.2018
    CFTU
    Il serait enfin temps de se poser la question de la compétence des dirigeants de la CFTU.Avec plus de 50 jours de grève depuis le début de l'année il est manifeste que les administrateurs de la CFTU manque totalement à leur obligations et au sens du service publique. Ce sont les mêmes que l'on retrouve à la municipalité de fort de france et à la case incapable de faire rouler le TCS, il est temp que le degagisme s' opère sur le territoire de la case et que ces opportunistes arrêtent de se faire élire sur le nom d'aimé Césare et porte préjudice à la Martinique . dehors à tous ces imposteur.
  • Monté-Christo - 15.04.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • Monté-Christo - 15.04.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • zakari - 14.04.2018
    @Monté Cristo
    Le loser Monté Christo est de retour, le "défenseur" autoproclamer de la Martinique et des martiniquais.
    Comme si les martiniquais avaient besoin d'un loser Rmiste pour les défendre.
    Il prétend "détesté" la France, mais il ne renonce pas au RSA des français.
    "Je ne suis plus français et j'ai quitté la Martinique parce que elle est française", mais cela fait 20 fois que je lui demande sa nouvelle nationalité et il ne répond pas.
    Un menteur qui vit du RSA quelque part à morne Calebasse chez sa mère en Martinique.
  • Monté-Christo - 14.04.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • DAMBRUN - 14.04.2018
    le bal des irresponsables !
    Un préfet qui dialogue et n'agit pas, un Cambusy qui écrit pour ne rien dire, un Maire de Fort de France qui sort de sa torpeur pour dire des banalités cent fois entendues ! Aux actes citoyens ! Tant que les usagers ne descendront pas dans la rue pour exiger de ces messieurs qu'ils prennent enfin, si ils en sont capables, leurs responsabilités, les bus resteront à l'arrêt ! Dégagez les dépôts, réquisitionnez les chauffeurs ! Assez de paroles, faites rouler les bus !
  • BIGRE - 14.04.2018
    Appliquons les lois françaises en Martinique !!!
    Les représentants des autorités françaises doivent faire appliquer les lois françaises sur le sol de la Martinique.
    Il faut sanctionner et punir tous les contrevenants dans ces conflits.
    La justice française doit se faire.
    Tous citoyens martiniquais ne doivent pas être hors la loi.
    Arrêtons de prendre en otage les bons citoyens français.
    Vous tous au boulot au travail au lieu de parler et d'agir dans le vide !!!
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION