RéGIONS - DéPARTEMENT

GASTON, LE PAPA DE RAPHAËL VARANE : « On sent la Martinique derrière nous! »

France-Antilles Martinique 07.07.2018
B.-R.T.

3RÉAGIR

GASTON, LE PAPA DE RAPHAËL VARANE : « On sent la Martinique derrière nous! »
C'est autour d'une grande table que la famille s'est retrouvée après le match pour un copieux repas local.

C'est un homme tout en humilité qui nous reçoit sur la terrasse de la maison familiale au quartier Fond Guillet au Morne-Rouge, dégustant du poisson frit et des haricots blancs après avoir regardé son fils, Raphaël, à la télé.

Gaston est aux anges, très heureux pour son fils, mais aussi pour le peuple martiniquais et bien sûr la France qui ira affronter la Belgique lors des demi-finales. « Je suis actuellement en vacances en Martinique. Mes parents âgés de 93 et 88 ans sont malades, je suis venu leur rendre visite comme je le fais tous les ans » , raconte Gaston.
Bien entendu, papa Varane suit de très près le parcours de Raphaël dans cette coupe du monde. « Ce matin devant le poste de télévision, ce fut une explosion de joie, un grand bonheur difficilement exprimable d'avoir vu mon fils marquer son premier but en Russie. Je pense que tous les Martiniquais ont vibré de la même intensité que notre famille. Notre île est représentée au niveau planétaire et c'est tout son peuple qui est derrière l'équipe de France. »
Pour la suite, Gaston ne sa ne hasarde pas à faire des pronostics. Une certitude : « Ce sera un beau match! À ce stade de la compétition, les équipes sont les meilleures, mon coeur bat évidemment pour la France, se serait bien si la France se qualifiait pour la finale et remporte même la coupe du monde, 20 ans après les bleus d'Aimé Jacquet. Mon bonheur est de l'intérieur, j'ai du mal à l'extérioriser, j'ai l'impression de lire un livre de conte. J'attends la suite de la lecture page après page. C'est comme cela que je vis les matchs actuellement et que le meilleur gagne! »
Gaston Varane a du mal à extérioriser sa joie de papa après que son fils, Raphaël ait marqué l'un des deux buts en quart de finale, face à l'Uruguay.
À la 40ème minute, Raphaël marque de la tête un but, Gaston explose de joie.
Sur les traces de son frère
« Ce but a été super-génial, ce fut la clé de la victoire finale. A la maison avec papa on a tous crié de joie après ce but. Je suis heureux d'être en Martinique autour de la famille, on peut mieux profiter des matchs à la télévision. Je suis actuellement en section sport-étude au Racing Club de Lens comme l'a été mon frère Raphaël. En football rien n'est jamais acquis, la situation peut tourner à chaque instant. Il faut travailler avec sérieux pour arriver à ce stade et avoir la tête sur les épaules en restant humble. C'est une des conditions pour réussir. J'aimerais marcher sur les traces de mon frère » .
Jonathan Varane, 17 ans, frère de Raphaël
3
VOS COMMENTAIRES
  • de base - 09.07.2018
    FRANCAIS
    Il faut savoir mon cher monté christo, le seul savon qui permet de devenir blanc c'est la marque (MONNAIE, ARGENT, EUROS OU DOLLARD),avec l'argent nous pouvons avoir des femmes mannequins, des miss, Des villas, des avions, Alors nous n'avions rien à foutre qu'ils reconnaissent qu'ils soient français franchement!!!!
  • Monté-Christo - 08.07.2018
    Oui ils seront français en cas de victoire et étrangers pour les bountysbigre et exacon

    Oui les frustrés à la vie ratées
  • kaline - 07.07.2018
    bravo pour son frère, et surtout à cette famille qui est bien modeste et sans se prendre la grosse tête, voilà une belle démonstration de vivre ensemble, bravo chabin
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION