RéGIONS - DéPARTEMENT

Qui sont les trois maires de Martinique « recrutés » par En Marche ?

France-Antilles Martinique 08.03.2018
Ro. L.

9RÉAGIR

Qui sont les trois maires de Martinique « recrutés » par En Marche ?
Les trois maires, Christian Rapha, Justin Pamphile et Ralph Monplaisir, composent le comité politique d'En Marche! Martinique. (W.T./F-A.)

L'un, Justin Pamphile, maire du Lorrain, avait manifesté très tôt sa proximité avec la démarche d'Emmanuel Macron. L'autre, Christian Rapha, chef de l'édilité pierrotine, avait lui aussi parrainé le candidat Macron. Reste le cas de Ralph Monplaisir, maire de Case-Pilote : son cheminement fut plus long. Ils forment « les trois courageux » .

Debout derrière son pupitre, Charlotte Gressier, la référente à la Martinique de la République En Marche!, interrompt son discours, se tourne vers la table pour savourer la « photo du jour » : celle des trois maires de Case-Pilote, Lorrain et Saint-Pierre, Ralph Mon- plaisir, Justin Pamphile et Christian Rapha, « les trois courageux » . Ce n'est pas l'euphorie à En Marche! Martinique, mais il ne fait aucun doute que ces trois recrues donnent du tonus, un certain balan au mouvement, et plus précisément à sa référente qui, dans un discours très musclé, a sorti ses griffes contre les « détracteurs et les tentatives de sabotage » .
À l'écouter, « les trois courageux » ont tenu bon dans un environnement politique décrit comme guère favorable à l'épanouissement des marcheurs, allant jusqu'à utiliser le vocable de « miracle » pour caractériser la structuration de la section martiniquaise du parti présidentiel. Au commencement, il y avait les marcheurs - au dernier décompte, ils sont près de 800 -, qui forment l'ossature des douze comités locaux, dont deux qui ont traversé des zones de turbulences : Robert, fermé puis rouvert et Schoelcher, en pleine restructuration. Plus visible fut l'officialisation des deux têtes pensantes d'En Marche! Martinique : Jacky Lecourtiller, coordinateur, et donc Charlotte Gressier, la référente.
VOTE BLANC
L'arrivée du trio Pamphile/ Rapha/Monplaisir permet d'ajouter un nouvel étage au dispositif des marcheurs locaux : le comité politique. Un comité qui donne de la profondeur de champ, apporte un certain poids et une crédibilité à la représentation locale. Cependant, Justin Pamphile, chef de file du Rassemblement des forces lorrinoises, peut-il garder un pied dans En Marche et un autre dans Ensemble Pour une Martinique Nouvelle (EPMN) ?
« Je suis un homme libre. J'ai fait le choix de placer mon pays au-dessus des clivages politiques, mais j'entends clarifier les choses, c'est pourquoi je vais rencontrer très prochainement EPMN » .
Christian Rapha, lui, n'a pas ce souci : il reconnaît que sa formation politique, le Parti régionaliste martiniquais, « est en sommeil » . Pour autant, il ne s'est pas encarté au sein de la République En Marche Martinique, qui reste quand même à ses yeux une « opportunité pour tenter autre chose, car le système actuel est à bout, et parce que la Martinique est dans un état de crise urgente » . Lui aussi a voulu jouer cartes sur table : Ralph Monplaisir a voté blanc lors du second tour de la présidentielle 2017, et n'a donc apporté sa voix ni à Marine Le Pen « pour des raisons évidentes » et ni à Emmanuel Macron, car ayant pris « an kout fè » en 1974 avec Valéry Giscard d'Estaing qui l'avait déçu, il avouait sa « peur des jeunes inexpérimentés » . Mais, depuis, il a procédé à une introspection, à un cheminement qui l'a conduit à penser que : « Macron est un homme courageux qui fait les choses qu'il faut faire et au moment où il faut les faire. C'est un bon gouvernement qui fait du bon travail » . Ralph Monplaisir a déjà procédé à sa clarification en quittant les rangs des Républicains.
9
VOS COMMENTAIRES
  • BIGRE - 10.03.2018
    Le social, le socialisme, le communisme,la gauche et l'Union Européenne ont tous participer à la perte du pouvoir d'achat des ménages, des salariés et des retraités français depuis 1957 à nos jours.
    Alors levons les bras et marchons pour quitter l'Europe afin de reprendre notre propre liberté d'agir !!!!. C'est entièrement vital et nécessaire !!!
    Oui les femmes et les hommes qui depuis plus de 40 ans disent non à l'Union Européenne de Bruxelles ont bien Raison !!!!
  • BIGRE - 10.03.2018
    Le social, le socialisme, le communisme,la gauche et l'Union Européenne ont tous participer à la perte du pouvoir d'achat des ménages, des salariés et des retraités français depuis 1957 à nos jours.
    Alors levons les bras et marchons pour quitter l'Europe afin de reprendre notre propre liberté d'agir !!!!. C'est entièrement vital et nécessaire !!!
    Oui les femmes et les hommes qui depuis plus de 40 ans disent non à l'Union Européenne de Bruxelles ont bien Raison !!!!
  • BIGRE - 10.03.2018
    Le social, le socialisme, le communisme,la gauche et l'Union Européenne ont tous participer à la perte du pouvoir d'achat des ménages, des salariés et des retraités français depuis 1957 à nos jours.
    Alors levons les bras et marchons pour quitter l'Europe afin de reprendre notre propre liberté d'agir !!!!. C'est entièrement vital et nécessaire !!!
    Oui les femmes et les hommes qui depuis plus de 40 ans disent non à l'Union Européenne de Bruxelles ont bien Raison !!!!
  • paindoux - 09.03.2018
    Le Maire du Lorrain
    Dès le départ, il a appelé à voter pour notre nouveau Président et donc, ce n'est pas une surprise.
    Il est clair que la Martinique doit sortir de ce marasme politique qui la plombe sur tous les plans.
  • Monté-Christo - 09.03.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • poteaumitan - 09.03.2018
    GOUVERNEMT MINISTERE
    Leurs incompétences même pour les mutations,
    Changements de département : COUAC du ministère de l'éducation nationale.
  • Monté-Christo - 08.03.2018
    Le mec n'arrive pas à comprendre, la différence entre toi et moi
    Moi j'ai quitté ta France, et la Martinique est française
    Donc je t'explique je suis plus français et j'habite pas en Martinique
    j'avais les moyens intellectuel et financier de quitter un pays que j'aime pas
    Mais caché derrière son écran sa ose tout
    Tiens sur fb avec vos vrais nom venez, oups personnes, normal les lâche osent tout
  • zakari - 08.03.2018
    @ mouche corbillard
    Il y a ceux qui ce battent et malgré les difficultés parviennent à réussir, c'est cela que je disais à propos des africains, des asiatiques et des arabes qui viennent en France qui ne savent pas dire un mot en français et au bout de 15 ans roulent en Mercedes.
    Alors que un certain M.CH, avec la nationalité française, une scolarité en français, est retourné dans la jupe da sa mère par manque de courage, de volonté et de détermination.
    C'est un loser.
  • mouche Corbillard - 08.03.2018
    EN mode : pas étonné
    les trois courageux »

    3 "mousse queu taires" ou l'art de MANGER A TOUS LES RATELIERS !

    J’avoue Je n'avais pas grand-chose à dire concernant cet article
    Je parle bien sûr du COMMENTEUR de COMMENTAIRES ! Qui est INCAPABLE de donner son avis.

    J’ai même fais un comparatif avec mon neveu et ma nièce.
    Mon neveu est arrivé ici sans diplôme. Il travaille dans les radiocommunications il a sa copine son appartement. Ma nièce est arrivé avec le BAC elle un boulot et une vie de famille etc.. Les deux sont des battants ils ont OUI galérés mais ont réussi. Ils sont la fièrté de la famille.

  • zakari - 08.03.2018
    La troisième voie
    Si En Marche Martinique pouvait devenir une force politique pour mettre fin à l'hégémonie MIM/PPM se serait une très bonne nouvelle.
    C'est cette bipolarisation [gauche autonomiste/gauche extrême] de la vie politique martiniquaise depuis plus de 30 ans qui est responsable des difficultés économiques de l'île aujourd'hui.
1

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION