RéGIONS - SUD

L'état du ponton de l'Anse-Noire interpelle

France-Antilles Martinique 09.05.2018
D.P.

9RÉAGIR

L'état du ponton de l'Anse-Noire interpelle
Le piteux état du ponton de l'Anse-Noire.

Le ponton de cette plage sauvage des Anses d'Arlet est très sérieusement endommagé depuis le passage de la tempête Maria, en septembre dernier.

« Franchement les amis, vous trouvez pas ça honteux, l'état du ponton de l'Anse-Noire, un des fleurons de la Martinique, où des centaines de touristes et locaux se baladent avec des enfants de tous âges... Ça fait plus de six mois que le cyclone est passé, mais qu'est-ce que la commune attend ? Qu'un gamin se défigure sur une tige filetée ? Aucune signalisation de danger. »
Voici le commentaire d'un lecteur, laissé il y a quelques jours, sur notre page Facebook France-Antilles. Ce dernier fustigeait ainsi la municipalité arlésienne.
Contactée, cette dernière a d'emblée écarté sa responsabilité en expliquant qu'après la mise en place de la Collectivité Territoriale de la Martinique en lieu et place des anciennes institutions qu'étaient le Conseil général et le Conseil régional, un certain nombre de compétences de ces institutions s'est vu transféré à la CTM, en l'occurrence la gestion et l'entretien des pontons.
SOUS LA RESPONSABILITÉ DE LA CTM
Ensuite, elle a fait remarquer que suite aux intempéries qui ont touché notre territoire l'an dernier, elle a pris toute les dispositions nécessaires et légales concernant le ponton de l'Anse-Noire. A savoir, information des dégâts subis à la collectivité, mise en sécurité du site, et même prise d'un arrêté municipal portant le n°57/ 2017 en date du 20/09/2017, interdisant l'accès et l'utilisation des appontements, au vu de l'état de dangerosité.
Les services de la mairie expliquent également n'avoir pas hésité pas à relancer à maintes reprises sur le sujet la Collectivité territoriale de Martinique. La dernière relance est en date du mois d'avril.
De plus, la mairie affirme que toutes les mesures prises concernant le ponton ont fait l'objet d'actes de malveillance de la part de certains usagers du lieu en l'occurrence arrachage systématique de l'affichage et destruction des moyens en empêchant l'accès. « Il semble donc difficile pour la municipalité de mettre un agent en permanence sur place afin de faire respecter le comportement de bon citoyen respectueux qui se doit d'être le propre de tout un chacun » , déclarait un responsable de la mairie.
Le piteux état du ponton de l'Anse-Noire.
Anse-Noire et son ponton. La mairie indique avoir pris des arrêtés et interdit l'accès du ponton. Mais certains usagers font fi des mises en garde et vont jusqu'à arracher systématiquement l'affichage et détruisent les moyens empêchant l'accès du site.
Et les épaves de bateaux ?
Dans le même « post » sur le Facebook France-Antilles, il était aussi fait état d'une épave de bateau, à la Pointe-Marin, à Sainte-Anne, présentant un danger et devenue une aire de jeux pour les enfants.
A ce sujet, et après avoir pris contact avec le directeur de cabinet du maire de la ville, il nous a été expliqué que cette histoire est de la compétence des Affaires Maritimes et que tout le nécessaire a été mis en oeuvre et qu'il faut maintenant qu'une déchéance de propriété soit enfin signée par le préfet (seul compétent en la matière) afin de faire accélérer la situation. Et que d'autre part, toutes les mesures nécessaires avaient été prises par la ville pour sécuriser le site.
9
VOS COMMENTAIRES
  • Monté-Christo - 12.05.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • Monté-Christo - 11.05.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • dr_972 - 11.05.2018
    La réparation
    En ce mois de mai, voilà de bonnes idées d'occupation pour ces adeptes. .... de la réparation!
  • BIGRE - 11.05.2018
    La plupart des martiniquais font semblant de travailler, refusent de travailler à tous les niveaux etc...
    Donc les responsables sont les élus,les responsables,les dirigeants, les salariés,les fainéants etc.. de cet état de fait qui date des décennies !!!!
  • Monté-Christo - 11.05.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • zakari - 10.05.2018
    @Monté Cristo
    Lisez l'article avant de répondre sans réfléchir.
    "Les services de la mairie expliquent également n'avoir pas hésité à relancer à maintes reprises sur le sujet la CTM. La dernière relance est en date du mois d'avril".
    Alors pour boucher deux trous avec des planches, je ne pense pas qu'il faut "l'aval de l'état sur le domaine maritime".
    Vous dites n'importe quoi comme d'habitude.
    Avec vous, la France est responsable de tous se qui ne va pas en Martinique, mais vous refusez l'autonomie par peur de perdre les minimas sociaux.

  • mode - 10.05.2018
    Une question : l espace Sud ne peut rien faire !???
    On frise la folie dans ce pays.
  • Monté-Christo - 10.05.2018

    Commentaire supprimé par la rédaction

  • exagone - 10.05.2018
    reflet de la Martinique
    ce ponton ressemble a l ensemble de l, ile
    rien n est entretenu comme il faut
    ou passe l argents des contribuables
    métropolitains ?
  • Monté-Christo - 10.05.2018
    Zakac
    Je vais t'expliquer ke droit de ta France, l'infrastructure dépends de la ctm, mais avant d'intervenir sur le domaine maritime il doit avoir l'aval de l'état donc de son représentant
    Ps va moins souvent sur tes sites de... du sera peut être plus ou plutôt moins...
12

Réagissez à cet article

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2 mn) :

CONNEXION